samedi , 21 octobre 2017
Accueil » Rubriques » Gourmande (page 4)

Gourmande

La longeole

L’arrivée de cette saucisse typiquement genevoise est estimée au Second Refuge. Une époque durant laquelle Genève accueillait de nombreux réfugiés qui quittaient leur pays d’origine car ils ne pouvaient pas y pratiquer librement leur religion. La tradition orale veut que la Longeole ait été inventée par un moine de l’Abbaye de Pommier, le Père Longeot, qui décida d’ajouter à la …

Lire plus

Cardon et Topinambour

LE CARDON Originaire du bassin méditerranéen, le cardon sauvage est l’ancêtre du cardon épineux et de l’artichaut. Cultivé à Plainpalais dès le XVIe siècle, la production atteint aujourd’hui 100 à 130 tonnes par année. Légume appartenant à la même famille que l’artichaut et le topinambour, il est une source intéressante de potassium. Le cardon épineux genevois (AOC) est un produit …

Lire plus

Gourmandises du terroir

La courge Consommée par les Amérindiens, la courge a été rapportée en Europe dès le XVIe siècle, d’abord dans les jardins botaniques, puis cultivée en tant que légume. A Genève, la courge pousse bien et plusieurs variétés sont produites, notamment : courge muscade, butternut, bonnet turc et spaghetti, sans oublier le potimarron. Chaque variété possède une saveur caractéristique plus ou moins …

Lire plus

Gourmandises du terroir

Le panais Après de nombreuses années d’absence, ce légume oublié est de retour sur Genève, grâce à l’association d’un producteur et d’espace-terroir.ch. Aliment de base au Moyen-Age, le panais a été évincé progressivement par la pomme de terre. C’est vrai que sa composition nutritionnelle est plus proche d’un farineux que d’un légume, au vu de sa teneur en glucides. Il …

Lire plus

Gourmandises du terroir

Pruneau Récolté de fin août à début octobre, le pruneau occupe la 3e place au hitparade des fruits les plus appréciés en Suisse, chaque habitant en consomme en moyenne 1.4 kg par année. De couleur bleu foncé à rougeâtre, à chair juteuse et sucrée, il se consomme cru, en accompagnement de plat chauds, sous forme sèche ou plus couramment en …

Lire plus

Le poivron, le corail des jardins

Vert, rouge, jaune, orange, le poivron fait partie de la même espèce que les piments Il s’agit pourtant d’un piment très doux car, le saviez-vous, il existe tout comme pour les tremblements de terre, une échelle qui mesure la force des piments! Nous la devons au pharmacologue américain Wilbur Scoville qui l’établit en 1912. Pour vous donner une petite idée, …

Lire plus

Le barbecue à l’honneur

L’été arrive à grands pas et avec lui l’incontournable barbecue: brochettes, côtelettes, saucisses, gambas et autres poissons grillés sont de retour! A ce propos, le mot barbecue vient de l’hispano-américain «barbacoa», attesté dès 1518, qui signifie littéralement «dispositif pour faire rôtir les viandes en plein air». Mais bien entendu, il semble évident que dès la découverte du feu par nos …

Lire plus

La tomate, une plante d’ornement?

Gourmandises du terroir La tomate semble faire partie intégrante de notre patrimoine culinaire depuis toujours, surtout en ce qui concerne la gastronomie méridionale… et pourtant! Après la découverte de l’Amérique par Colomb en 1492, les Espagnols trouvèrent de nombreuses plantes inconnues, dont la tomate, qu’ils ramenèrent en Europe mais comme ornement! Cette dernière a pour origine géographique l’actuel Mexique et …

Lire plus

Pâques approche!

Voici bientôt les fêtes de Pâques avec leurs spécialités telles que l’agneau, les lapins en chocolat sans oublier les œufs décorés. Si l’agneau fait partie des grands classiques des fêtes de Pâques, il est aussi et depuis plusieurs siècles un produit incontournable de la gastronomie méridionale. Il suffit de penser au tajine d’agneau marocain, au méchoui ou aux innombrables préparations …

Lire plus

Menus à la carte

Le menu (cartes ou cartons), mis sur la table et disponible pour chaque convive, est une habitude qui date du XIXe siècle. Si des menus existaient déjà longtemps avant cette date, ils étaient destinés aux cuisiniers et n’apparaissaient pas à table. Seule exception, les 413 menus conçus pour le roi de France Louis XV au château de Choisy, mais il …

Lire plus