vendredi , 20 avril 2018
Accueil » Editions » Vous n’allez pas y croire!
Genthod se fera transporter dans un univers de magie en avril!

Vous n’allez pas y croire!

Le 14 avril, rendez-vous pour un moment étonnant au Centre Communal de Genthod! Gianfranco le Magicien viendra y dévoiler de grandes illusions. Sur scène, il sera rejoint par son meilleur ami et magicien Stan Zetti pour un numéro de close-up! Les deux magiciens partagent quelques secrets avec nous… mais pas trop pour que la magie demeure fascinante!

Comment vous est venue votre passion?
G.: Lorsque j’avais cinq ans, j’ai reçu un jeu de magie et la passion pour cet art ne m’a jamais quitté. Je l’ai d’abord pratiqué dans mon coin, puis j’ ai étudié à la prestigieuse Ecole de magie de Veyrier où j’enseigne aujourd’hui en parallèle de mon activité professionnelle de magicien.
S.: Une situation identique pour moi. Tout enfant, je rêvais de magie et c’est devenu une passion et un métier!

Quelle est la place de la magie dans le monde actuel?
S.: Le monde dans lequel nous vivons est difficile et il nous faut des moments pour nous échapper, oublier le temps: la magie permet de plonger les gens dans le bonheur.
G.: Aujourd’hui, plus que jamais, on a oublié de s’émerveiller, tout nous paraît normal. Avoir une touche de quelque chose que l’on ne peut pas expliquer est très important. On a besoin de rêver et de s’évader.

Un défi pour le magicien?
G.: Oui, il faut réussir à surprendre le spectateur malgré les nouvelles technologies et des objets du quotidien qui émerveillent. Je pense que c’est plus difficile de faire rêver les gens aujourd’hui qu’à l’époque.
S.: Le magicien doit trouver le moyen de faire sortir le public de la réalité.

À quoi doit s’attendre le public de Genthod?
G.: Je vais revisiter plusieurs classiques de l’illusion, la femme sciée en deux, la lévitation, la téléportation aussi!
S.: Mon tour préféré est la malle des Indes que je trouve impressionnant. Gianfranco va le présenter durant le spectacle. Je ferai un numéro de close-up, une expérience vécue différemment sur scène car le close-up est habituellement de la magie rapprochée. Nous allons d’ailleurs en faire dans des spectacles joués en avril avec le Club des Magiciens dont nous faisons partie.

Un rituel avant d’entrer en scène?
G.: Pas vraiment. Je pense à mes numéros et me demande ce que le public en pensera. Si j’attends trop longtemps avant d’entrer en scène, avec l’adrénaline qui monte, je commence à avoir le trac!
S.: Moi, j’écoute de la musique, je rigole, mais je me concentre aussi.

Un mot pour le public de Genthod?
G.: Préparez-vous, cela sera unique et vous n’oublierez pas le spectacle!
S.: Oui, j’espère que les gens passeront une belle soirée et ressortiront les étoiles plein les yeux!

Anastassia Issakova 

Les grandes illusions
Le 14 avril à 20 h 30
Centre Communal de Genthod, ch. de la Pralay 4
1294 Genthod

Voir également

La Cour conte ses histoires

Souvent universelles, parfois intemporelles, les histoires émerveillent toujours et captivent à tous les coups. Pour …