vendredi , 20 avril 2018
Accueil » Editions » Un collectif artistique et culturel
En arrière-plan: Jean-Pierre Beerli, Véronique Bezuchet, Yvette Tornare, Eliane Hofmann. Devant: Miguel Fernandez-V et Lorianne Cherpillod.

Un collectif artistique et culturel

Le Collectif sud des arts vivants regroupe des associations collaborant avec des artistes amateurs et professionnels pour développer diverses activités artistiques et culturelles dans la région de Genève Sud. Accroch’Contes, le collectif Puck, les compagnies Chonifroy, En-Jeu, L’ourag’enchant’é et Kaléo, l’èRe Des BelLes, les mots de l’Aire, l’association léZitinéraires, TemPL’Oz Arts et Chant’Appart en font partie. Entretien avec Véronique Bezuchet de l’association léZitinéraires.

Depuis quand existe le Collectif sud des arts vivants?
Le Collectif sud des arts vivants a été créé il y a environ deux ans par Miguel Fernandez-V, comédien et metteur en scène professionnel, Roland Benz et Maurice Gardiol, pasteurs à la retraite et membres actifs de TemPL’Oz Arts.

Dans quel but?
Allier nos forces et nos talents eccléctiques en réunissant le collectif plusieurs fois par année afin d’échanger autour des divers projets des uns et des autres, se donner des tuyaux et imaginer d’éventuels projets communs.

Des événements en avril?
Le dimanche 22 à 17 h, les mots de l’Aire organise une lecture, accompagnée d’un musicien, d’extraits de Plein Soleil de Patricia Higsmith.
La compagnie théâtre En-Jeu jouera du mardi 24 au dimanche 29, à la salle la plage de la Ferme Marignac Les aveux dérobés, texte et mise en scène de Patrick Brunet.
Chant’Appart propose le samedi 28 à Vésenaz et le dimanche 29 à Athenaz le Bel Hubert, chanteur garagiste. Apéro 19 h 30, concert 20 h.

Et léZitinéraires dans tout ça?
Fondée en 2013, mon association me permet de proposer les pièces que j’écris ou de travailler sur commande. Du vendredi 20 au dimanche 22 au Théâtre d’Onex-Parc, je propose un spectacle composé de deux pièces qui parlent de la séparation, dont Le canapé rouge. Cette dernière est l’adaptation du roman éponyme écrit par Michèle Lesbre, auteure française qui m’a octroyé des droits d’adaptation libre, mise en scène par Miguel Fernandez-V. Ayant appris que nous allions jouer la pièce, elle m’a demandé de la lui faire lire en tout début d’année. Elle a aimé notre adaptation et a accepté de venir la voir samedi 21. Miguel animera une rencontre avec elle à l’issue de la représentation et la librairie du Boulevard proposera un stand avec ses romans durant les trois soirées.

Propos recueillis par Sophie Kurer

www.collectif-sud.ch

Voir également

La Cour conte ses histoires

Souvent universelles, parfois intemporelles, les histoires émerveillent toujours et captivent à tous les coups. Pour …