vendredi , 20 avril 2018
Accueil » Editions » Omar Sosa et Seckou Keita: voyage en terres musicales
Omar Sosa et Seckou Keita vous feront voyager. ©Alicia Carrera

Omar Sosa et Seckou Keita: voyage en terres musicales

Voyager sans quitter le canton, s’envoler par-delà l’Atlantique, voir La Havane ou rêver du Sénégal… voilà ce que propose l’Espace Vélodrome de Plan-les-Ouates, dans le cadre de la saison culturelle 2017-2018. Le mercredi 28 mars à 20 h, retrouvez deux musiciens de talent: le pianiste cubain Omar Sosa et le joueur de kora Seckou Keita.

Quand Cuba dialogue avec le Sénégal, c’est une rencontre rythmée et chaloupée entre Omar Sosa et Seckou Keita. Le premier est pianiste et compositeur, né à Camagüey (troisième ville de Cuba) en 1965. Voyageur, il aime varier les styles et les ambiances: jazz contemporain, musique traditionnelle cubaine, rythmes latinos, influences hip-hop ou consonances orientales… Ses collaborations, nombreuses, lui ouvrent sans cesse de nouvelles portes. Une des dernières est celle qui le réunit avec Seckou Keita, un des plus grands joueurs de kora de sa génération. Né à Ziguinchor (Sénégal) en 1978, Seckou Keita est lui aussi un oiseau voyageur, trouvant à travers le monde ses inspirations. Sous ses doigts, la kora (harpe-luth originaire d’Afrique de l’Ouest) vibre et chante avec souplesse.

Transparent Water
C’est à Londres, en 2012, que Omar Sosa et Seckou Keita se rencontrent, avec la même envie: travailler ensemble sur un projet d’enregistrement. Les premiers jalons d’un long travail se mettent en place en juillet 2013, lorsqu’ils se retrouvent en Allemagne, dans le Studio Fattoria Musica. L’album tant attendu voit finalement le jour après une longue gestation: ce sera Transparent Water, sorti en février 2017. Entre innovation et improvisation, Omar Sosa et Seckou Keita s’entourent pour l’occasion de musiciens talentueux. Tout d’abord, la galicienne Cristina Pato, rencontrée fortuitement en avril 2013. Pianiste, compositeur et joueuse de cornemuse, elle présente à Omar Sosa un autre instrumentiste hors norme: Wu Tong, maître du sheng (orgue à bouche chinois). Il s’empresse de rejoindre l’équipe de Transparent Water. Mieko Miyazaki, joueuse de koto (instrument à cordes pincées, d’origine japonaise) complètera cette brochette éclectique, aux côtés de Gustavo Ovalles, percussionniste vénézuélien de renom. On l’aura compris: Transparent Water est un disque qui cultive les mélanges. C’est dans cet esprit qu’Oma Sosa et Seckou Keita, accompagnés de Gustavo Ovalles monteront sur la scène de l’Espace Vélodrome, le mercredi 28 mars. Ils auront à cœur de faire voyager leur public, sur les ailes d’une musique où les différences deviennent des richesses, et non des obstacles.

Magali Bossi

Omar Sosa et Seckou Keita – Transparent Water
Le 28 mars à 20 h
Espace Vélodrome, ch. de la Mère-Voie 60, 1228 Plan-les-Ouates
Tél. 022 884 64 60
www.plan-les-ouates.ch/culture

 

Voir également

La Cour conte ses histoires

Souvent universelles, parfois intemporelles, les histoires émerveillent toujours et captivent à tous les coups. Pour …