mercredi , 21 février 2018
Accueil » Editions » «N’est pas Gniolu qui veut! De bleu, de bleu!»
La troupe du Gniolu.

«N’est pas Gniolu qui veut! De bleu, de bleu!»

Connu au bataillon, Thierry Meury reprend la Revue du P’tit Music’Hohl. Préservant l’éternel mordant de ce classique et redoublant d’humour; en 28 ans seul le nom change. Cette année, fini la Revue du P’tit Music’Hohl et bienvenue à la Revue du Gniolu. Jusqu’en mars, découvrez la plume du nouveau directeur artistique de cette salle typiquement genevoise. Un style qui s’est affirmé avec le temps qui passe puisque Thierry Meury est à l’origine de cette Revue mais a aussi été co-auteur de celle du Casino-Théâtre pendant de nombreuses années. Accompagné par Jean-Marc Morel, Véronique Mattana, Jacques Maeder, Pat Lagadji et Ingrid Crisinel, Thierry Meury et Christophe Bugnon promettent de vous faire passer une soirée à mourir de rire! Rencontre avec l’auteur de ce plaisir coupable.

Pourquoi avoir changé de nom?
Ce changement a simplement été fait pour montrer que la Revue du P’tit Music’Hohl, que j’ai créée en 1990, prend un nouveau virage. Elle reste la Revue du P’tit Music’Hohl mais avec d’autres attraits. Quant au choix de Revue du Gniolu, c’est une référence à ma chronique mais aussi un clin d’œil au personnage de Niolu, un vieux râleur genevois interprété par Jo-Johnny durant des décennies à la Revue du Casino-Théâtre. Le public assistera à une grande Revue de presse illustrée traitant de l’actualité 2017 à aujourd’hui. De plus, je ne suis pas seul sur scène, je me suis entouré d’excellents acteurs et actrices!

Créateur de cette Revue il y a presque 30 ans, comment vivez-vous ce retour aux sources?
Très bien, même si j’ai parfois le sentiment de repartir de zéro. Car en 30 ans, il y a eu beaucoup de changements, que ce soit côté scène ou côté restaurant. Des anciens spectateurs sont partis, des nouveaux sont arrivés, certains anciens reviennent, d’autres pas. Nous devons fidéliser à nouveau. C’est un gros boulot mais c’est passionnant!

Un come-back qui concerne également le P’tit Music’Hohl puisque vous en êtes désormais le directeur artistique. Comment envisagez-vous le futur et quels sont les projets de cette salle genevoise?
Partant du principe que c’est le dernier café-théâtre, au sens strict, existant à Genève, le premier objectif est qu’il continue de vivre. Pour le reste, j’aimerais qu’en-dehors de la traditionnelle revue, on puisse alterner entre solos d’humour et pièces plus théâtrales mais écrites pour des petites scènes avec peu de personnage. C’est un équilibre à trouver.

Propos recueillis par Vanesa Dacuña Rodriguez

La Revue du Gniolu
P’tit Music Hohl,
Louis-Casaï 54, 1216 Genève
Spectacles à 20 h 30
Tarif: CHF 38.-
Tél. 022 798 87 98
www.musichohl.ch

Voir également

L’amusement va bon train!

À Genthod et Bellevue, les parents qui travaillent durant les vacances scolaires de leurs enfants …