mercredi , 21 février 2018
Accueil » Editions » «Bénévolat, pourquoi pas moi?»

«Bénévolat, pourquoi pas moi?»

Quand joindre les deux bouts n’est pas facile, les besoins fondamentaux, comme se vêtir, font défaut. L’estime de soi peut facilement s’affaisser et on ne sait pas toujours vers qui se tourner. A Genève, le Vestiaire social propose gratuitement du textile et des chaussures de seconde main à ceux qui sont dans le besoin. Pour y parvenir, vêtements offerts, dons solidaires et une équipe de bénévoles motivée qui a bien besoin d’un coup de main.

Géré conjointement par Caritas et le Centre social protestant, le Vestiaire social est comme un vide-dressing mis à disposition des habitants démunis. Pour accéder à cette prestation gratuite, un bon délivré par un service social public ou privé est nécessaire. Un-e adulte peut venir deux fois par année contrairement à un enfant qui bénéficie de quatre passages. Afin de pouvoir contenter au maximum les demandes, qui sont en constante augmentation, une liste définit la quantité offerte par bénéficiaire. Chaque année, ce sont 35 tonnes d’habits et de chaussures qui sont traités et joliment triés dans un espace pensé comme un magasin. Toujours accompagné d’un bénévole, le prestataire dispose de ses conseils et est accompagné pendant toute la démarche. Loin des montagnes de «fripes» entreposées sans goût sur une table, ici, les vêtements, en bon état, sont consciencieusement pliés et rangés par catégories. L’ensemble de cette population est accueillie du lundi au vendredi, de 14 h à 17 h. Le mercredi est dédié aux enfants. Anciennement sis aux Eaux-Vives, le Vestiaire Social a déménagé, depuis plus d’une année au 8 chemin de Sapey à Grand-Lancy. Des locaux gracieusement offerts par l’Etat qui permettent d’être moins serré qu’auparavant. C’est un vaste espace de 950 m2 qui facilite le rangement et le travail des bénévoles.

Participer à l’aventure
Au total, une quarantaine de personnes se relaient pendant la semaine afin d’assurer le bon fonctionnement du Vestiaire Social. Travailler? Oui, mais dans la bonne humeur. Pendant que certains repassent en se racontant les anecdotes du week-end, d’autres trient les pantalons pour enfants en écoutant la radio. L’ambiance est sympa et facilite l’échange. On trouve des chômeurs qui occupent leur temps libre, des étudiants qui donnent un coup de main quand leur planning le permet, des retraités actifs ou encore des migrants qui veulent s’intégrer et apprendre le français. Intéressé-e? L’horaire ne vous est pas imposé; vous venez quand vous pouvez selon vos disponibilités. Repasser, coudre, trier, classer, les tâches sont nombreuses et s’attribuent selon les affinités des bénévoles. Malgré la bonne volonté et l’efficacité de ces collaborateurs, cet organisme manque toujours de coups de main. Pour rejoindre l’aventure, n’hésitez pas à les contacter au 022 807 07 00, par mail à vestiairesocial@csp-ge.ch ou sur place.
Vous n’avez malheureusement pas de temps pour le bénévolat mais désirez faire une bonne action: n’oubliez pas les dons! Redonnez une seconde vie à vos vêtements et chaussures en les déposant dans l’un des 300 conteneurs répartis à travers le canton ou sur place. Certains articles comme les sous-vêtements ou articles manquants doivent être directement achetés afin de répondre aux besoins des bénéficiaires, pensez au don: CCP 12-761-4 / IBAN CH41 0900 0000 1200 0761 4 / mention «Vestiaire social».
Coup de main, vêtements offerts, apport financier, tous les gestes comptent et le Vestiaire Social a besoin de vous!

Vanesa Dacuña Rodriguez

Vestiaire Social
Ch. du Sapey 8
1212 Grand Lancy
Tél. 022 700 09 31
www.csp.ch

Voir également

L’amusement va bon train!

À Genthod et Bellevue, les parents qui travaillent durant les vacances scolaires de leurs enfants …