jeudi , 19 avril 2018
Accueil » Editions » Sur la route avec Les Nuages qui passent…
Les Nuages qui passent vous feront voyager! ©Patrick Brunet

Sur la route avec Les Nuages qui passent…

«Les baladins qui serpentent les routes/Viennent de loin parmi les champs de blé…», chantait Gilbert Bécaud. Ces baladins, ce sont les gitans, les comédiens, les nomades qui passent… et s’en vont. Ils sont à l’honneur à l’Étincelle, la Maison de Quartier de la Jontion, du mercredi 13 au samedi 16 décembre. Grâce au comédien Patrick Brunet, découvrez-les dans un spectacle musical et poétique: Les Nuages qui passent.

Les Nuages qui passent, c’est un voyage. Des chapitaux aux ruines des châteaux, des feux de camps au fil du funambule, Patrick Brunet raconte l’errance. Pourquoi ce thème? «L’État n’aime pas ceux qui ont échappé à son contrôle, et le voyageur nomade, dans sa liberté de mouvement, apparaît comme le contraire du bureaucrate (homme-clef du pouvoir de la société moderne). L’errant parasite l’identification, les planifications, il n’appartient à aucun pays puisqu’il les traverse tous. Le spectacle évoque la vie de ces gens-là, le risque de leur choix, la difficulté de s’y maintenir par conviction ou hérédité…» Les Nuages qui passent raconte les mille petites aventures qui constituent le grand voyage. La musique y est omniprésente, avec des chansons de Jean Ferrat, Maxime Le Forestier, Adamo, Edith Piaf, Jean-Roger Caussimon ou encore Charles Aznavour. À la musique se mêlent des parenthèses littéraires qui rythment la route. Accordéon, trompette, clarinette, contrebasse et piano s’invitent dans la danse, pour partir vers l’ailleurs…

La passion des planches
Comme les nomades qu’il évoque, Patrick Brunet a roulé sa bosse. De Paris à Genève, la passion ne l’a jamais quitté. Né en 1946, il se forme au théâtre entre 1969 et 1979: comédien et metteur en scène, il travaille à Paris avec plusieurs troupes, donne des stages… Il obtient ensuite un diplôme d’animateur socioculturel – option théâtre, évidemment -, découvre les grands textes dramatiques – comme Racine ou Shakespeare – et se forme à des genres nouveaux: clown, commedia dell’arte… Touche-à-tout, il se frotte par exemple au conte, à l’improvisation, à la fabrication de masques de théâtre et au chant. C’est en 1983 qu’il s’installe à Genève, où il enseignera, fondera une association théâtrale, organisera de nombreux événements culturels… Sa route croise celle de la Maison de Quartier Jonction (MQJ): depuis 1996, il s’occupe de la programmation de L’Étincelle, la salle de spectacle de la MQJ. Pédagogue et passionné, Patrick Brunet est un hyperactif au grand cœur, qui ne manquera pas de vous faire rêver. Vous aussi, volez avec Les Nuages qui passent en décembre!

Magali Bossi

Les Nuages qui passent
Du 13 au 16 décembre, à 20 h
Maison de Quartier Jonction, salle L’Étincelle
Av. de Sainte-Clotilde 18 bis, 1205 Genève
Tél. 022 545 20 20
www.mqj.ch  

Voir également

La Cour conte ses histoires

Souvent universelles, parfois intemporelles, les histoires émerveillent toujours et captivent à tous les coups. Pour …