dimanche , 17 décembre 2017
Accueil » Editions » Les Epopées Avaloniennes d’une Genevoise
Sara Greem. ©2017 Fabio Massimo Aceto

Les Epopées Avaloniennes d’une Genevoise

Avant de s’établir à Genève, c’est à Rome, Ville Eternelle, que Sara Greem passe la première partie de sa vie. Sa passion mordante pour les divinités «païennes» et leurs mythes s’explique notamment par les lectures de contes mythologiques gréco-romains que lui lisait son père alors qu’elle n’était qu’un nourrisson. Et cet amour ne la quitte jamais, conditionnant même son choix pour des études de littérature classique puis en sciences de la psyché. Ce sera à l’adolescence que Sara Greem commence à écrire de courtes nouvelles avec ses copines pour héroïnes ou en mettant en scène les chanteurs pop qu’elle vénérait. Puis son intérêt pour l’écriture s’efface pour laisser une plus grande place à la lecture… jusqu’en 2012 où elle relève le pari lancé par ses amis: écrire un livre érotique «déjanté». Aujourd’hui le charme laisse place à la légende avec la trilogie Epopées Avaloniennes.  

Cette nouvelle série se différencie clairement de la précédente. Pourquoi avoir changé d’univers?
Suite à une initiation spirituelle qui a changé ma vie en juin 2010, lors de la fête de Tantad, je souhaitais parler de la tradition des druides. La trilogie des Epopées Avaloniennes exprime celle que je suis réellement: une écrivaine passionnée par les exploits de ses dieux! Hérodias et le guerrier au linceul marque les prémices de cette trilogie. 

Du monde de la publicité à la mythologie arthurienne, un changement qui implique une écriture différente?
Oh que oui, ce sont deux façons d’écrire totalement distinctes! Publicité pour adultes manifeste un style agressif où les phrases sont courtes et tranchantes. Se déroulant au VIe siècle ap. J.-C., les Epopées Avaloniennes adaptent leur langage en fonction de l’époque. 

D’où vient cette passion pour la mythologie arthurienne?
Les personnes qui me connaissent bien disent que je viens d’une autre époque. La mythologie arthurienne se déroule durant l’une de mes périodes fétiches car la chevalerie enseignait le sens de l’honneur et du respect.   

La suite est en cours d’écriture…
Ce deuxième tome, Hérodias et le porteur de lumière, se centre quant à lui sur le mythe de la cité d’Ys mais je ne peux actuellement pas vous en dévoiler davantage!

Propos recueilli par Igor Rodrigues Ramos 

www.editionsdu38.com
Fb: Sara Greem
Twitter: GreemSara

Voir également

Des huîtres sur place ou à l’emporter!

Le Seventy5 soigne ses traditions et à l’arrivée des fêtes, l’enseigne du Crowne Plaza Geneva …