mardi , 21 novembre 2017
Accueil » Rubriques » Va donc voir dehors!

Va donc voir dehors!

Alerte mondiale: la myopie menace d’atteindre la moitié de la population mondiale d’ici 2050 et avec pour conséquence un risque important de cécité… Analyse des causes d’un nouveau fléau qui touche toutes les tranches d’âge.

La myopie est un défaut de réfraction génèrant une distorsion de la lumière qui altère la vision de loin. Lorsqu’elle s’accentue et devient une «myopie forte», elle menace le globe occulaire d’un dangereux allongement assorti d’un risque de cataracte, de glaucome, de décollement de rétine, de dégénérescence maculaire, et donc de cécité. 10% de la population mondiale sont menacés de ne plus voir…
Jusqu’à présent, il était admis que ce défaut de vision était héréditaire, mais désormais les études démontrent le développement d’autres facteurs déclencheurs. Elles mettent en avant aussi leur corollaire: l’augmentation du nombre de myopes surtout chez les plus jeunes. En Europe, le taux de myopie des 12-54 ans est passé de 20 % dans les années 1970 à 40 % aujourd’hui. Et entre 5% et 30% des enfants sont concernés par ce vice de réfraction…
L’étude de l’institut Holden réalisée l’an passé* met ainsi en cause la dépendance aux smartphones, aux ordinateurs et autres tablettes et écrans dans le développement de la myopie des – de 40 ans. Et notamment en Asie où cette altération de la vision prend des allures de pandémie. À Shangaï, 86% des étudiants souffrent de myopie!
Oui, une pandémie, car cette étude démontre bel et bien la croissance accélérée des cas de myopie et du risque que les personnes atteintes de myopie forte développent d’autres troubles de la vue pouvant conduire à la cécité.
Outre les coûts économiques et sociaux de ce nouveau «mal du siècle» en termes de santé publique et de productivité, celles des éventuelles maladies liées à la déformation du globe oculaire et le risque de cécité, il faut aussi prendre en compte le coût à corriger cette myopie à coup de lunettes, lentilles de contact ou chirurgie ophtalmique.

Tout le monde dehors!
La distance de travail courte imposée par les outils numériques ou encore le temps passé devant leurs écrans seraient en cause. Mais la méta-analyse du Brien Holden Vision Institute (BHVI) qui regroupe 145 études sur 2,1 millions de personnes, pointe de son côté la réduction du temps passé à l’extérieur associée à cette augmentation des activités impliquant une vision de près.
Bref, c’est le manque de lumière naturelle qui est désigné, alors, geek et téléphages, tout le monde dehors!
En effet, la lumière naturelle, celle du soleil, a un effet sur la production de la dopamine dans la rétine qui freine la croissance de l’œil et en l’occurrence, sur ce fameux allongement facteur de myopie. La sécrétion de dopamine permettrait justement de limiter cette croissance et donc le développement d’une myopie, ce qui a été démontré de manière expérimentale pour l’instant.
Si la démonstration scientifique est encore à valider formellement, on peut arguer que 90% des jeunes singapouriens qui passent 30 minutes par jour dehors quand ils sont à l’école souffrent de myopie et que seuls 10% des australiens qui sont au moins 3 heures par jour à l’extérieur le sont… Cqfd.
L’heure est donc à la prévention, au dépistage régulier d’une éventuelle myopie chez un spécialiste, à l’utilisation «raisonnée» des appareils à écrans de tous types, à augmenter son temps d’exposition à la lumière naturelle et… Justement, c’est l’heure d’aller au square!

Isabelle Fringuet-Paturle

*Holden B, Fricke T, Wilson D, et al. Global Prevalence of Myopia and High Myopia and Temporal Trends from 2000 through 2050; Ophthalmology, 2016.

 

Voir également

Mon ado est accro!

  Sur ordinateur, sur téléphone portable, sur console ou sur tablette, la très grande majorité …