mardi , 21 novembre 2017
Accueil » Editions » Sur les notes du djembé
Ablaye Cissoko & Constantinople - Une rencontre musicale entre l’Iran et le Sénégal. © Michael Slobodian

Sur les notes du djembé

En 2016, l’édition était explosive et colorée. Cette année, elle sera tribale et fougueuse. Avec pour thématique l’Afrique en voyage, le Festival Couleur Café planifie un itinéraire surprenant à travers le continent. Concerts, exposition, films, ateliers et même un défilé de mode vous guideront du 9 au 19 novembre.

Ce Festival est né d’une envie de dévoiler les différentes saveurs et couleurs de ce continent. «En Suisse, on a souvent l’impression que l’Afrique n’est qu’un pays, il était donc important de la montrer avec toute sa diversité, toutes ses langues et ses traditions» explique William Makosso, directeur général.

De la musique…
La programmation reflète la richesse et pluralité du continent. «Nous choisissons les talents en fonction des nouvelles tendances et toujours dans une optique multigénérationnelle» dévoile le directeur général. Le premier soir (16.11) sera dédié aux talents féminins: «La grandiose Marema sera suivie des Amazones d’Afrique. Il s’agit d’un des plus grands groupes d’Afrique de l’ouest réuni en Europe et qui milite pour les droits des femmes» explique William Makosso. Le lendemain, rencontre entre l’Iran et le Sénégal, avant de partir direction le Maroc. L’Afrique aux blues du Mali sera la thématique des concerts du samedi soir pour se terminer en danse le dernier jour.
Adepte des soirées qui se terminent au petit matin? Le 11 novembre, l’Usine Kugler rend hommage à la musique africaine électronique avec une Afro-Groove.

… mais pas que!
La pédagogie et le partage du savoir ont un rôle fondamental durant le Festival. «Nous organisons différents ateliers de cuisine, percussions et de peinture Bogolan.» D’ailleurs l’Art du Bogolan, une exposition du peintre autodidacte Mamoudou Bolly vous attend à la galerie l’Art dans l’R. Deux stylistes de renom, Sonya Méloni et Jocelyn Armel, présenteront leurs créations durant un défilé en utilisant le wax, un tissu traditionnel africain. «Comme chaque année, le dernier jour du Festival est dédié à un spectacle avec les enfants des écoles genevoises afin de traiter la thématique du respect et de parler du racisme» conclut William Makosso. 

Eugénie Rousak

Festival Couleur Café
Alhambra
Rue de la Rôtisserie 10,
1204 Genève
www.couleurcafe.ch/programme

Association Couleur Café
Promenade de l’Europe 63,
1203 Genève
info@couleurcafe.ch
www.couleurcafe.ch

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …