mardi , 21 novembre 2017
Accueil » Editions » Rendez-vous à l’hôtel
Grand Hôtel, saison 2017-2018 du Théâtre Saint-Gervais. © Steeve Iuncker

Rendez-vous à l’hôtel

À Genève et le temps d’une saison théâtrale, le terme «hôtel» désigne désormais le Théâtre Saint-Gervais. Bienvenue au Grand Hôtel Saint-Gervais!

C’est l’idée géniale et le dernier coup de maître de Philippe Macasdar qui passera le relais à Sandrine Kuster en juillet 2018.
Fort de ce concept d’hôtel, «un lieu ouvert à toutes les bourses et tous les possibles», le directeur du théâtre revisite le bâtiment pour y célébrer «l’hospitalité» et y décliner sa programmation à chaque étage et parfois jusqu’au bout de la nuit.

Une chambre et des lits de camp
Car il y a une chambre au 5e étage! Elle est conçue par le Galta, jeune collectif d’architectes, tout comme le «hall de l’hôtel». Jusqu’à 4 personnes pourront y passer une nuit de «théâtre chuchoté» au gré de six rencontres imaginaires. Les mercredis et jeudis à 13 h et 17h de novembre et décembre, elle sera aussi animée par le directeur.
Un Camp de base installé au 7e propose des lits et une scénographie modulable également signée Galta pour des Nuits ensemble, spectacle et petit-déjeuner compris! Tous sont signés par des résidents du lieu, des artistes, écrivains ou professeurs, sont inédits et résolument engagés.

Des ateliers pour tous
Le camp hébergera aussi des ateliers pour «faire sortir le théâtre de son terrain habituel». L’Atelier de design civique, au 1er étage, est animé par Ruedi et Vera Baur et leur institut Civic City. C’est une classe libre qui rassemble 10 écoles, 10 villes dans le monde entier – dont Genève, et 10 de leurs places. Le public peut participer ou juste regarder…
Les voisins du 3e est animé par Iria Díaz, Paola Pagani, Valentine Sergo et le cairote Salam Yousry. Le public peut contribuer à leur projet commun.
L’Atelier chasseurs de sons propose à tous de capter «la substantifique moelle sonore» du quartier pour créer une installation collective et enfin, les Ateliers théâtre du monde accueillent les professionnels de la scène.
La saison 2017-18 ne serait pas sans les spectacles insolents, originaux et «interpellants» de la grande salle du sous-sol. Ils s’enchaîneront jusqu’en mai avec la fausse conférence de presse dans Agatha Christie, Christmas pudding suivie de Femme sauvée par un tableau de Claude-Inga Barbey et Doris Ittig, un Guillaume Tell revisité dans Tell, Quoi/maintenant et alleen signés du collectif belge tg STAN, le grand Nicolas Bouchaud dans Un métier idéal et La loi du marcheur.
Sandrine Kuster apporte sa touche avec les seules-en-scène de Julia Perazzini, Holes & Hills et de Tiphanie Bovay-Klameth, D’autres.
La dernière saison de l’historique directeur s’achève avec La danse des affranchies, la création de la subversive Latifa Djerbi, lauréate de Textes-en-Scènes 2017.
La Journée de la mémoire aura lieu le 26 janvier 2018, et avis aux cinéphiles-genevophiles: la 1re édition du festival Genève ça tourne est annoncée.
Il sera impossible de s’endormir au Grand Hôtel Saint-Gervais!

Isabelle Fringuet-Paturle 

Grand Hôtel Saint-Gervais
Rue du Temple 5, 1201 Genève
Tél. 022 908 20 00
www.saintgervais.ch
Le collectif Galta: www.collectifgalta.ch
L’Institut Civic City de Ruedi et Vera Baur: www.civic-city.org

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …