mardi , 21 novembre 2017
Accueil » Editions » Les mots vivants c’est mieux que les morts-vivants
Un atelier du vendredi du théâtre POCHE/GVE. © POCHE /GVE

Les mots vivants c’est mieux que les morts-vivants

Le POCHE/GVE cumule originalités voire singularités… Implanté en Vieille-Ville, il faut descendre quelques marches pour pénétrer son univers de théâtre vivant et ses déclinaisons. Parmi elles, un atelier d’écriture théâtrale…

Vendredi 19 heures. Rendez-vous au foyer, le Bardu, convivial au plafond orné de verbatims évoquant la vocation du lieu. Les apprentis sont assis autour des tables rassemblées autour d’un grand soliflore et son lys rosé….
À disposition, des crayons de papier et des blocs de papier siglés Le Poche. Tout est parfait. L’animateur, Philippe Malone, écrivain et photographe, présentera Krach le lundi suivant sur la scène du POCHE/GVE
Là, il ouvre l’atelier, mot d’accueil, déroulé.

L’art de la médiation
Les ateliers du vendredi du POCHE/GVE sont animés par les auteurs du théâtre, sa dramaturge du théâtre, Marina Skalova cette saison, ou encore par son directeur Mathieu Bertholet. Deux heures durant, Phillipe Malone, formidable compositeur des mots, donne ses consignes, commente les écrits de chacun, les analyses, les réoriente et les replace dans le sujet du jour: Du singulier au pluriel.
Les apprentis s’appliquent, certains se livrent, même les plus timides, et l’exercice est une véritable réjouissance. En fin de séance, une pièce n’est pas écrite, mais un joli chemin d’écriture théâtrale a été parcouru à partir de listes de mots autour du «singulier» et du «groupe» jusqu’à des slogans de révolte en passant par de la prose théâtralement revisitée sous les observations de Philippe.
«Ces ateliers s’inscrivent dans nos événements de médiation au rythme d’un ou deux par mois. Ils sont ouverts à tous, sans engagement», explique Julia Schaad, chargée des relations presse. Et chaque atelier est unique, «chaque animatrice-auteure vient avec ses propres envies, ses techniques et ses tics». Seuls CHF 5.- sont demandés pour cet échange riche et exceptionnel.
C’est ça le Poche: du vivant, de la générosité et de la démocratie… 

Le théâtre de la démocratie
La saison du POCHE/GVE est conçue par son Comité de lecture composé de professionnels et de membres du Comité de spectateurs, à partir d’écrits proposés par des maisons d’éditions, des auteurs,…
Leur sélection est ensuite organisées en Sloops -3-4 courtes pièces autour d’un thème, traversées par une même équipe artistique «un travail concentré sur le texte et son interprétation»  et en Cargos, «une forme standard de mise en scène». Ces deux formats naviguent tout au long de la saison.
Les ateliers du vendredi, forums (stages d’une semaine), ateliers de jeu (réservés aux comédiens), comités, répétitions ouvertes, discussions, billets suspendus, G5, les voyages au long cours des Cargos ou le cabotage des Sloops et l’édition de superbes Cahiers de salle sont les atouts du POCHE/GVE pour démontrer que «le Contemporain ne doit pas faire peur. Il raconte juste ce qui se passe aujourd’hui»…
«Bienvenue au théâtre. Bienvenue chez vous»!

Isabelle Fringuet-Paturle

Le théâtre Poche/GVE
Les ateliers du vendredi
CHF 5.- par atelier, possibilité de se présenter sans réserver
Tél. 022 310 37 59
Rue du Cheval-Blanc 7, 1204 Genève
www. poche—gve.ch

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …