mardi , 21 novembre 2017
Accueil » Editions » L’Arche du businessman Noé
L'OCG au BFM. ©Gregory Batardon

L’Arche du businessman Noé

Depuis plusieurs années, la mise en place de L’Arche de Noé trottait dans la tête d’Arie van Beek, directeur artistique et musical de L’OCG. Une collaboration entre le Conservatoire populaire de musique, danse et théâtre et sa Maîtrise (CPMDT), le Centre de formation professionnelle Arts (CFP), des élèves de l’enseignement primaire (7P & 8P) et L’OCG a finalement permis de mettre sur pied cette œuvre de Benjamin Britten.

L’Arche de Noé et la Simple Symphony sont des œuvres participatives, permettant de réunir aussi bien des musiciens que les chanteurs, des professionnels et des amateurs. «Il s’agit de trouver sur le territoire genevois tous les acteurs, scolaires, musicaux et artistiques, susceptibles de participer à cette production» explique Caroline de Senger, responsable de la communication.

Collaboration inédite
Grâce aux partenariats avec le Département de l’Instruction Publique, de la Culture et du Sport du Canton de Genève et la Maîtrise du CPMDT, il a été possible de réunir les jeunes chanteurs, y compris les solistes, et les jeunes instrumentistes. La collaboration avec le CFP Arts a été double: d’une part, la conception de la ligne graphique ainsi que des matériels de communication et d’autre part les danseurs de la filière Danse du CFP Arts. «Enfin, les solistes adultes, Monsieur et Madame Noé et la voix de Dieu, alias Joé Bertili, Myriam et Joshua Morris, ont tous les trois récemment achevé leurs études à la Haute Ecole de Musique de Genève», complète Caroline de Senger. 

Mise en scène intrigante de L’Arche de Noé
Aucune différence n’a été faite entre les amateurs et les professionnels, créant ainsi une symbiose intergénérationnelle parfaite. Stuart Patterson, responsable de la mise en espace du spectacle, a opté pour une interprétation moderne de cette œuvre de Benjamin Britten. Ainsi, Dieu, habillé en businessman, manipulera Noé grâce à la radio et à la presse. Les autres personnages seront des animaux, comme par exemple la femme de Noé, une poule qui adore boire des cocktails et fumer. Ainsi, c’est une vision complètement revisitée qui vous sera présentée les 29 et 30 novembre au Bâtiment des Forces Motrices. 

Eugénie Rousak 

L’Arche de Noé
Les 29 et 30 novembre à 19 h
Bâtiment des Forces Motrices
Place des Volontaires, 2
1204 Genève
Tél. 022 322 12 20
www.bfm.ch
www.locg.ch

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …