mardi , 21 novembre 2017
Accueil » Editions » Festival des tramways
La surveillance des portes. ©Eugénie Rousak

Festival des tramways

Autrefois verts, les tramways sont passé à l’orange puis au blanc et bleu… L’Association Genevoise du Musée des Tramways (AGMT) vous invite à un voyage dans le passé du réseau genevois. Le Festival tramways historiques 2017 vous ouvre ses portes le 5 novembre.

Entre les mois d’avril et de septembre, l’AGMT a organisé des sorties mensuelles de ses rames, avant de terminer la saison avec le Festival tramways historiques 2017. «Pour beaucoup, nos tramways symbolisent une certaine nostalgie, alors que pour les enfants ce Festival est surtout l’occasion de découvrir des véhicules qu’ils n’ont jamais connus» explique Jean-Robert Favre, membre de l’association.

Histoire du tramway genevois
L’histoire du parc genevois de tramways a débuté en 1862. Ayant connu son apogée dans les années 20 avec 15 lignes, le réseau souffre progressivement d’un déclin dans les années suivantes. Plus que deux lignes circulent dans les années 60, avant de n’en laisser qu’une seule en 1969, la 12. Vient ensuite une période de reconstruction et de réorganisation de ce transport en commun. Composé aujourd’hui de quatre lignes 12, 14, 15 et 18, le réseau comporte 111 rames. Ainsi, la ligne 12 est la seule qui a toujours été exploitée à Genève et est aujourd’hui la plus ancienne ligne d’Europe encore utilisée. Fondée en 1973, l’AGMT se donne comme objectif principal la préservation de ce patrimoine genevois.
«Pour connaître un peu plus l’histoire du tramway genevois, vous pouvez vous rendre à la station de Rive où le matériel, des vieux livres sur les chemins de fer et des anciennes cartes postales sont rassemblés» conseille Jean-Robert Favre.

Déroulement du Festival
Trois parcours différents seront proposés le 5 novembre: Rive-Nations-Rive, Rive-Acacias-Palettes-Carouge-Rive et Rive-Plainpalais-Rive-Moillesulaz-Rive. Dès le départ vous serez accueilli par les accompagnateurs en costumes d’époque. Dans la mesure où rien n’est automatique, il faut un minimum de trois personnes par véhicule. «Les portes doivent être contrôlées et le conducteur doit être accompagné par une personne qui surveille le trafic car il n’y a aucun rétroviseur» détaille le membre de l’AGMT. Le trajet dure en moyenne 45 minutes (1 heure pour le plus long) et des correspondances sont possibles.
Ainsi, vous pourrez découvrir notre ville d’une façon inédite et rétro!

Eugénie Rousak 

Dimanche 5 novembre, circulation des trois lignes:
Ligne 1, Rive-Nations-Rive
Ligne 2, Rive-Acacias-Palettes-Carouge-Rive
Ligne 3, Rive-Plainpalais-Rive-Moillesulaz-Rive
www.agmt.ch/IMG/pdf/affiche_nov_17v1.pdf
Association Genevoise du Musée des Tramways
www.agmt.ch

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …

Un commentaire

  1. Bel article et merci de l’avoir rédigé car il lance notre festival du dimanche 5 novembre néanmoins le titre n’est pas exact car il s’agit bien d’un festival de trams et non de locomotives, donc de transports publics en milieu urbain et non de train circulant en site propres entre deux villes.

    David Gysler
    Président de l’AGMT