mardi , 21 novembre 2017
Accueil » Editions » Close Up sur l’Amérique Latine

Close Up sur l’Amérique Latine

C’est un tournant pour FILMAR qui, a l’aube de ses 20 ans, s’éprend d’une nouvelle directrice après quatre années passées auprès de Sara Cereghetti. L’élue de cette 19e édition? La cinéaste genevoise d’origine chilienne Vania Aillon. Rendez-vous avec le plus grand évènement culturel suisse consacré aux œuvres cinématographiques d’Amérique Latine, du 17 novembre au 3 décembre.

Moins populaires que les blockbusters hollywoodiens, les films «latinos» n’ont rien à leur envier et peuvent compter sur FILMAR pour leur remettre leurs lettres de noblesse. Attentifs sur l’actualité du 7e art en Amérique du Sud, le festival propose cette année plus de 80 films toujours aussi riches, variés et engagés. Sur la lancée de ce qui a déjà été fait, cette 19e édition propose des documentaires et long-métrages qui se répartissent dans différentes catégories: Coups de cœur, Opera prima, Regards actuels, Rétrospective, Ciné-Musique, Au Front, A revoir et le cinéma des jeunes cinéphiles en herbe Filmarcito.

Chile, Chile!
Côté programmation, on retrouve les origines de la directrice avec un hommage à Patricio Guzman. Originaire du pays des poètes, ce réalisateur chilien est une figure incontournable du cinéma latino-américain et cumule les classiques à son curriculum vitae comme La bataille du Chili ou encore Bouton de nacre. A voir absolument, son film documentaire Salvador Allende. C’est l’histoire du fondateur du Parti Socialiste chilien qui, après s’être présenté trois fois aux élections, se retrouvera à la tête de ce pays qu’il aime tant. Ce sera son amour pour la démocratie et le respect des règles qui lui coûtera la vie, s’ensuivront plus de 17 ans de fascisme au Chili. A noter impérativement dans son agenda, la venue de Patricio Guzman au Grütli le 2 décembre pour discuter avec le public.
Connue pour sa voix mais aussi pour ses peintures et broderies, Violeta Parra vécut un temps à Genève. Un passage que la Cité de Calvin a commémoré, en mars dernier, d’une plaque commémorative mis en place côté rue Voltaire pour célébrer les 100 ans de la naissance de l’artiste. Avec le soutien de la Fondation Museo Violeta Parra à Santiago du Chili, une création originale, Violetta Parra Gracias a la vida, rend hommage à cette artiste originaire de San Fabián de Alico pendant le festival.

La tradition pour communication
Ancrée dans la tradition des femmes amérindiennes de Cuna, le mola est une sculpture textile qu’elles endossent. Constitué de plusieurs couches de tissus de couleurs différentes superposées, ces créations seront exposées grâce à une collaboration établie avec l’ONG Traditions pour Demain et le Musée d’ethnographie de Genève. Un art dont le festival s’est inspiré pour son affiche 2017.

Vanesa Dacuña Rodriguez

Filmar
Du 17 novembre au 3 décembre
www.filmar.ch

 

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …