mercredi , 22 novembre 2017
Accueil » Editions » Un repas pour notre avenir
The Meal 2016 à Plainpalais. © The Meal

Un repas pour notre avenir

Samedi 23 septembre, des tablées seront dressées à Plainpalais pour accueillir un immense banquet du terroir et de la solidarité. Rendez-vous pris avec The Meal, «le grand repas familial ouvert à tous!».

«Le 23 septembre est le jour le plus proche de l’équinoxe d’automne et donc le meilleur compromis en terme de météo», explique Michel Baumann, fondateur de The Meal.
Cette idée de festin urbain a vu le jour en 1999 et s’inspire de la formule des galas de bienfaisance. The Meal est en faveur des paysans et pêcheurs d’ici et d’ailleurs, de la souveraineté alimentaire et du droit d’accès des populations autochtones aux ressources naturelles et bien sûr des droits humains.
«Cette première tablée était organisée en soutien de projets pédagogiques entre l’Afrique et l’Europe. Elle était dressée sur 1’440 mètres des Bains des Pâquis au pont du Mont Blanc jusqu’au Jardin anglais», se souvient Michel.
Après une pause pour raison de projets aboutis, The Meal a repris son concept de banquet local pour projet global mais cette fois partout dans le monde. En 2016, 61 déjeuners ont eu lieu sur 4 continents: «Je ne parle pas en pays, je n’ai jamais compté!».
Michel Baumann est membre de la Société internationale des droits humains et en assure la représentation à Genève.

Un bon repas pour un monde meilleur
En 2006, à l’occasion du projet global de Ecoles de la terre en Inde, il a été approché par Radjagopal qui avait entrepris une marche avec 25’000 Dalits en 2007 pour revendiquer leur droit à la terre. Il cherchait des financements pour organiser une nouvelle marche avec 100’000 Intouchables. Aussitôt dit, aussitôt fait, une trentaine de lieux ont organisé une tablée dont Genève avec 800 participants. 1, 5 millions de familles ont reçu un lopin de terre grâce à la levée de fonds réalisée et par à cette grande marche non-violente.
Chaque année, The Meal soutient un grand projet international –ou global, et offre aux organisateurs la possibilité de garder 80% de la recette pour financer des projets locaux inscrits dans les 17 objectifs du développement durable.
«Le message fondateur de The Meal est que les paysans et les pêcheurs sont la garantie de notre énergie vitale. Nous leur devons respect et reconnaissance. Chaque achat alimentaire est un vote pour l’avenir, nous sommes tous co-responsables», explique Michel Baumann. «Les repas sont réalisés avec des produits locaux et accomodés par le traiteur de Châtelaine. Nous commercialisons des parts de tablées de 10 mètres, soit 30 convives, et des bons de participations aux repas et donc au soutien des projets. C’est un repas familial ouvert à tous!».
Ibikaso, le projet global 2017 soutenu par The Meal concerne le Sud Ouest du Mali: «pour redynamiser la culture d’indigo». Un projet est validé par des membres de l’Advisory board de Barcelona consensus. Une question d’avenir!

Isabelle Fringuet-Paturle

The Meal 2017
Déjeuner le samedi 23 septembre, plaine de Plainpalais
Bons pour un repas et un soutien: CHF 25.-, 18 pour les AVS et CHF 10.- pour les – de 15 ans
www.the-meal.net

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …