mercredi , 18 octobre 2017
Accueil » Editions » Trésors révélés au Grand Théâtre de Genève
Une artisan peintre décors rénove les faux marbres enfouis sous des placages dans les escaliers du Grand Théâtre de Genève, visite des travaux à mi-parcours, juin 2017. © N.Zermatten

Trésors révélés au Grand Théâtre de Genève

Le Grand Théâtre de Genève est en travaux depuis un an. Pour l’heure, ils ont lieu à l’abri de la bâche trompe-l’œil qui recouvre sa prestigieuse façade. Mais que se passe-t-il derrière? Visite et révélations!

Le chantier de ravalement et de rénovation s’achèvera au printemps 2018 pour la saison 2018-2019. Le magistral bâtiment qui domine la Place Neuve a été inauguré en 1879, «mais ses trois quarts datent en fait des années 1960 car il a été reconstruit après l’incendie de 1951», explique Rémy Pagani.
L’objet du chantier était d’agrandir l’espace, revoir les installations techniques de chauffage, ventilation, électricité et sanitaires, mettre aux normes les espaces, isoler le bâtiment et rénover sa façade.
Les extensions ont été aménagées en sous-sol pour acceuillir 4 salles de répétition pour le chœur et le ballet, des vestiaires, des locaux techniques, «deux plateformes élévatrices pour les camions», des bureaux administratifs «pour le personnel 4 fois plus nombreux qu’en 1962», ainsi qu’une nouvelle ventilation: «on installe une pompe à chaleur du même type que celles de l’Opéra des Nations ou du Musée ethnographique, sans toucher à la grande salle, au risque de perdre 500 places. On n’aura enfin plus ni trop chaud ni trop froid au Grand Théâtre de Genève!».
Une cafeteria pour le personnel et une cuisine prendont place dans la magnifique salle voûtée mise à jour en sous-sol et un snack bar remplacera l’ancienne billeterie sous le fronton. Enfin, un verrière de près de 200 m2 a été aménagée sous la toiture.

Les trésors enfouis de l’opéra
«Nous avons vite constaté que les travaux effectués dans la partie épargnée par les flammes ont été un saccage. Marbres, faux marbres, stucs remarquables et même des peintures ont été recouverts», explique le maire de Genève en charge du département des constructions et de l’aménagement. «La volonté était d’unifier l’ensemble au détriment de l’originalité des salles», souligne Juan Madrinan, partenaire de l’Atelier March en charge des travaux et guide de la visite.
Mais tout cela est de l’histoire ancienne puisque les travaux en cours ont révélé des trésors enfouis: les teintes d’origines et des fresques de 1879 recouvertes de peinture, des faux marbres et leurs bordures enfouis sous des placages dans les escaliers, un parquet travaillé sous la moquette du foyer. Ils font l’objet d’une rénovation minutieuse à l’instar des plafonds peints, des moulures à la feuille d’or… Sculpteurs, tailleurs de pierre, staffeurs, menuisiers, peintres en décors et restaurateurs, pas moins de 250 ouvriers et artisans oeuvrent au chantier et à ses imprévus.
Rémy Pagani évalue leur coût à 4,5 millions de francs, «j’ai déjà trouvé 3,9 millions grâce à un mécène anonyme et au Canton ».
A bientôt pour le lever de rideau sur le nouveau Grand Théâtre!

Isabelle Fringuet-Paturle

Grand Théâtre de Genève
Boulevard du Théâtre 11, 1211 Genève
Les travaux du Grand Théâtre de Genève sont à suivre sur www.geneveopera.ch et sur www.ville-geneve.ch
En attendant la fin des travaux, rendez-vous à l’Opéra des Nations pour la saison 2017-2018 et sa belle programmation.

Opéra des Nations
Av. de France 40, 1202 Genève

Voir également

Vivez l’expérience de soi

Voisines et amies, les Genthosiennes Anne-Virginie Lucot, astrologue humaniste, et Cristina Dellamula, coach de vie …