mercredi , 22 novembre 2017
Accueil » Editions » Théâtre illustré
Les histoires se parent de magie au fil des images. ©Pokkowa-pa!

Théâtre illustré

Le 21 septembre, les bibliothèques de Pregny-Chambésy vont voyager jusqu’au pays du Soleil Levant avec des «contes en kamishibai». Rencontre avec le conteur Jean-Claude Pommier.

Pouvez-vous nous parler de votre compagnie théâtrale?
La compagnie Pokkowa-pa! est née au Japon. J’ai fait une école de mime à Paris et ensuite, je suis parti au Japon avec une camarade japonaise, Saya Nonomura. J’avais l’impression que ma créativité s’enrichirait au contact d’une nouvelle culture et j’avais envie de connaitre le Japon. Là-bas, nous avons développé notre démarche artistique et créé nos premiers spectacles de mime. Aujourd’hui, la compagnie a trois axes de créativité principaux: les spectacles de mime, le théâtre gestuel et le kamishibai, art de conteurs traditionnel japonais né dans les années 1920.

D’où vous est venu l’intérêt pour le kamishibai?
En 1997, la compagnie avait été sélectionnée pour un festival international où nous étions censés montrer différents aspects de la culture japonaise. À cette fin, nous avions engagé un artiste de rue qui a abandonné le projet peu de temps avant le jour J. Nous avons dû chercher un remplacement pour son numéro et l’idée du kamishibai s’est présentée à nous. Au fil du temps, elle a pris de l’ampleur et fait aujourd’hui partie de notre répertoire. Comme quoi, le hasard fait parfois bien les choses!

Comment créez-vous vos spectacles?
Ces derniers sont des créations inédites et originales. Il y a souvent un long cheminement qui s’opère des premières idées à la présentation de l’œuvre au public. Durant environ six mois, nous développons un concept, travaillons sur les décors et les images, créons ou adaptons le texte et la façon dont on le proposera aux spectateurs. Nous cherchons aussi les interactions possibles avec ces derniers, les points qui les accrocheront.

Vos spectacles s’adressent plutôt aux adultes ou aux enfants?
Nos spectacles s’adressent à tous. Chacun y trouve son compte et est enchanté par ce qu’il voit. Bien entendu, chaque membre du public réagit différemment et nous adaptons les spectacles à l’âge du public. Nous avons même des créations pour les bébés, qui ne durent pas plus de 30 minutes, et qui jouent beaucoup sur le visuel, les images.

A quoi doit s’attendre le public de Pregny-Chambésy?
Le spectacle, tout public, durera environ 50 minutes. Nous présenterons deux contes, de styles très différents, que j’intitule Les contes de la lune. Une des histoires est une création originale et l’autre, un conte traditionnel japonais, Le conte de la princesse Kaguya. Chaque année, dans certains pays d’Asie, la fête de la lune, à la mi-septembre, célèbre cette dernière et la famille. À l’occasion on y mange, par exemple, des gâteaux ronds comme la lune. J’avais aussi envie de faire connaitre cette tradition lors du spectacle.

Propos recueillis par Anastassia Issakova

Contes en Kamishibaï
Le 21 septembre à 16 h 30
Bibliothèque communale, ch. de la Fontaine 77
1292 Pregny-Chambésy
www.pregny-chambesy.ch

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …