samedi , 16 décembre 2017
Accueil » Editions » Préserver le féminisme!
Martine Chaponnière, présidente de la Fondationn Émilie Gourd. © DR

Préserver le féminisme!

«La Fondation Émilie Gourd est relativement unique en Suisse romande en cela qu’elle soutient des projets féministes» explique sa Présidente, Martine Chaponnière. Rencontre.

Bien des femmes féministes ont contribué à la Fondation Émilie Gourd! Parmi elles, Jacqueline Berenstein-Wavre, la fondatrice et la 1re présidente. C’est grâce à cette femme politique socialiste genevoise que l’égalité de droit et de fait entre femmes et hommes figure dans la Constitution fédérale suisse depuis 1981. Ardente défenseure du droit de vote des femmes, elle a été la 1re femme à présider le Conseil municipal de la Ville de Genève et sera élue au Grand Conseil.
Dès 1957, elle a été membre du comité de rédaction de Femmes en Suisse. La revue fondée en 1912 par la célèbre féministe et brillante journaliste Émilie Gourd avec pour titre Le Mouvement féministe. «C’est pour soutenir cette édition que Jacqueline Berenstein-Wavre a créé la fondation en 1984», explique Martine Chaponnière. En 2001, la revue devient l‘émiliE. Elle n’existe désormais qu’en ligne, lemilie.org.
Au début des années 2000, Jacqueline étend la vocation de la fondation au soutien de projets féministes: «D’abord des projets «très féministes», un centre de formation pour femmes peu qualifiées, une librairie féministe, puis au fil du temps, des projets plus culturels», des colloques, des ateliers d’écriture avec le Bureau de l’égalité de l’Université de Genève pour garantir la présence des femmes sur Wikipedia. Toujours des projets féministes: «Tous doivent répondre à l’idée d’un changement, ouvrir tous les possibles, faire avancer l’égalité entre femmes et hommes» précise la 2e présidente de la fondation.
Martine Chaponnière est docteure en sciences de l’éducation, spécialiste de l’histoire et de la formation des femmes, elle a été chargée de cours en études genre à l’Université de Genève et est auteure de nombreux ouvrages.
Les 9 membres du conseil de la fondation sélectionnent une trentaine de projets par an, en dehors de l’écriture ou du social, «d’autres structures prennent en charge ces derniers».

Le féminisme a une belle relève!
En 2012, à l’occasion du 100eanniversaire de la revue, la fondation a créé le Prix Émilie Gourd qui récompense chaque année des travaux de fin de formation scolaire sur le genre et l’égalité. «Cela permet de rencontrer des jeunes féministes, filles et garçons, et de se rendre compte qu’on a une belle relève!» se réjouit Martine. Parmi les primés 2017, on peut citer les travaux de Fabrice Jungo de l’EC Nicolas Bouvier, Les femmes sont-elles victimes de discrimination salariale en Suisse? ou d’Alina Gaggero, ECG Jean-Piaget, Le rôle de l’éducation dans la différenciation des genres.
En 2014, la fondation a mis en ligne la plateforme actuElles.ch, le bras armé du féminisme romand, composé d’une revue de presse quotidienne des nouvelles féministes, d’un annuaire, d’un agenda, et d’archives.
Le féminisme suisse romand va bien, la Fondation Émilie Gourd y veille!

Isabelle Fringuet-Paturle

La Fondation Émilie Gourd
Place de la Synagogue 2, 1204 Genève
Tél. 022 310 52 33
www.emiliegourd.ch
La plateforme actuElles: www.actuelles.ch
La revue l‘émiliE: www.lemilie.org

Voir également

Des huîtres sur place ou à l’emporter!

Le Seventy5 soigne ses traditions et à l’arrivée des fêtes, l’enseigne du Crowne Plaza Geneva …