vendredi , 22 septembre 2017
Accueil » Editions » Pèlerinage agricole
Monique et Jean-Jacques Foëx

Pèlerinage agricole

Jean-Jacques s’occupe de la rénovation, des expositions et des machines agricoles, Monique prépare les fiches et gère le domaine informatique… Petit à petit le tout prend forme et le hall d’exposition s’érige à Confignon. Sur place, plus d’une vingtaine de tracteurs rénovés et bichonnés par un passionné qui saura vous parler des subtilités de chaque machine.

«C’est facile, il faut dépasser la barrière au chemin de Mourlaz à Confignon, et le hall d’exposition est là». Tout y est, la belle verdure de la campagne genevoise, la barrière et un somptueux hangar en bois où attendent Jean-Jacques et Monique Foëx. Sourire radieux et accueil chaleureux, tous deux sont originaires de la région, Jean-Jacques explique que sa famille est établie ici depuis 1530. Passionné, celui qui a travaillé pendant 38 ans en tant que jardinier au CICR n’a jamais perdu son goût pour l’agriculture et a toujours donné un coup de main à «son frangin» pendant les vendanges, moissons et entretien du patrimoine familial.
Comme il l’arbore fièrement sur son t-shirt, «L’agriculture c’est depuis toujours». Légèrement hyperactif selon sa femme Monique, celui qui n’aime pas le farniente s’est lancé, une fois à la retraite en 2001, dans la rénovation de tracteurs.

Acheter pour remettre «sur pied»
En 2001, le verdict tombe, Jean-Jacques est mis à la préretraite. Plutôt que de passer ses journées au bistrot, il se lance dans la restauration d’anciennes machines agricoles car ça fait un bon moment qu’il conserve beaucoup de matériel ancien à la maison. Sa manière à lui de préserver le patrimoine. Premier challenge? Faire tourner des moteurs qui n’ont pas roulé depuis des années. Pour combler les lacunes mécaniques, il fait appel à des collègues ou professionnels, prend des photos pour ne pas oublier l’emplacement des pièces, fait des croquis et à force de patience et quelques petites colères, les moteurs finissent par tourner. Sablage, peintures d’origine car «c’est là que les véhicules ont plus de valeur et s’embellissent». Un travail d’orfèvre qui demande des semaines voire des années. «Certaines pièces sont difficiles à trouver et il faut souvent les chercher à l’étranger». Mais le Confignonnais ne baisse jamais les bras et une fois qu’il se lance dans une rénovation, il va jusqu’au bout.

Et le hangar arrive…
Très rapidement, le manque de place amène la construction d’un hangar le 18 juillet 2016. Un magnifique espace qui permet de garder sa vingtaine de tracteurs à l’abri des intempéries. Présent sur place les jeudis et samedis après-midi, n’hésitez pas à admirer cette magnifique collection qui part souvent en vadrouille à travers toute la Suisse. Si vous désirez visiter ce lieu un autre jour, n’hésitez pas à appeler Jean-Jacques au 079 409 23 61.
N’oubliez pas de lui parler du magnifique lanz bulldog de 1937. Une pépite en hommage à la jeunesse du collectionneur.

Vanesa Dacuña Rodriguez

Hall d’exposition
Chemin de Mourlaz, Confignon
Tél. 079 409 23 61

Voir également

Ça bouge pour Sports pour tous!

Le sport, c’est bon pour le corps et l’esprit! À Vernier, l’adage n’a jamais été …