samedi , 16 décembre 2017
Accueil » Editions » Mon adorable adorée
Eveline Monticelli. © DR_Eveline Monticelli

Mon adorable adorée

Eveline Monticelli est la maman d’une petite fille qui n’a pas eu la chance d’être comme les autres enfants. Nadia n’est plus là, et Eveline a souhaité raconter leur vie…

Le livre s’intitule Mon adorable adorée, les jolis mots d’amour qu’Éveline chuchotait à Nadia. Ce livre est le recueil de la vie de Nadia, de sa maman et de son papa durant ses onze années de vie. Une vie et un livre composés de bonheur et de chagrin. Éveline y égrenne ses souvenirs et ses émotions: la naissance de Nadia, les interrogations, les diagnostics, les parcours médicaux, des médecins antipathiques, d’autres emphatiques, un éclat de rire, une parole, des astuces inventées ou échangées avec d’autres mamans pour alléger un quotidien complexe, des soucis financiers, la bagarre avec les administrations et Attila, le chat fidèle, et puis l’amour et la confiance entre une maman, un papa et une petite fille.
Éveline Monticelli était déjà auteure d’un livre pour enfants du vivant de sa fille polyhandicapée. «C’est pour elle que j’ai écrit Le cadeau du bonhomme de neige». Un conte de Noël qui parle subtilement du handicap et de la différence. Cinq autres ont suivi dont deux créés sur commande.

Un hommage à Nadia
Mon adorable adorée «a été conçu pour honorer les 10 ans du départ de Nadia. Je me suis reconstruite grâce à l’écriture». Cet ouvrage est un hommage à Nadia, «c’est un livre pour ne pas l’oublier», et d’ajouter que son mari a adoré le lire et que «c’était bon de l’entendre rire à certains passages». Éveline a consacré bien des paragraphes à «papa»: «Il est important d’être solidaires dans le couple» affirme-t-elle. Elle souligne aussi l’importance des groupes de parents d’enfants handicapés, de ses amis et des parents qui savent être des soutiens infaillibles et précieux. Mais elle n’hésite pas à pointer les «défaillants», des médecins indifférents, des soignants obtus, des proches parfois maladroits, et même si elle a eu à se battre pour défendre leurs droits, elle reconnaît «avoir eu de la chance d’être à Genève et d’y bénéficier de structures d’accueil, de foyers,…».
Aujourd’hui cette maman «désenfantée» s’adonne pleinement à l’écriture, «j’ai au moins 40 histoires écrites et un beau projet en cours». Elle est aussi sollicitée pour animer des conférences sur Mon adorable adorée et notamment auprès de jeunes infirmiers qui en ressortent bouleversés: «Les soignants ignorent notre quotidien». Et de conclure en constatant que «le combat que j’ai mené pour Nadia continue, il s’agit maintenant de changer un petit quelque chose pour ces enfants et leurs parents».
Au fait, Nadia signifie «espoir» en russe…

Isabelle Fringuet-Paturle

Mon adorable adorée d’Éveline Monticelli
Éditions ASSA, en vente ou sur commande à la Librairit, 1 bis, Place du marché, Carouge
CHF 25.-
www.lalibrerit.ch
www.eveline.over-blog.net

Voir également

Des huîtres sur place ou à l’emporter!

Le Seventy5 soigne ses traditions et à l’arrivée des fêtes, l’enseigne du Crowne Plaza Geneva …