samedi , 16 décembre 2017
Accueil » Editions » L’artiste du partage
Nathalie Berthod, jongleuse, comédienne et photographe et fan de suspendus © Haku_1

L’artiste du partage

Nathalie Berthod est de ces artistes qui rendent ce monde plus doux et qui contribuent à le faire tourner plus rond. Jongleuse, comédienne et photographe, elle a décidé de créer une plateforme Internet pour recenser les «suspendus» à Genève et mieux les partager.

La petite quarantaine, les cheveux bruns et les yeux tout autant, Nathalie Berthod bouge et s’exprime avec douceur et simplicité. Quand on lui demande si elle est plus comédienne que photographe ou jongleuse, elle marque une pause: «Je suis polyvalente, j’ai eu plusieurs parcours de vie».

Partager un don
Il y a d’abord eu le jonglage, découvert au gré d’une démonstration par une amie, «j’ai tout de suite accroché» et plus jamais décroché! Pendant une dizaine d’années, elle a «jonglé et transmis». Elle a enseigné dans de nombreuses écoles de cirque romandes dont l’école Steiner pour former des jongleurs et été formatrice d’adultes – de moniteur de camps de vacances, au sein des centres d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active, CEMEA.

Partager un art
Elle s’est aussi produite en spectacles, dont ceux des compagnies Gandini Juggling et CNPK –«inspiré de cirque en cyrillique». Une troupe de théâtre, jonglerie et musique qu’elle a co-fondée avec Tanguy Stenfort. Elle est alors montée sur scène pour des duos, des tournées et s’est attelée à la mise en scène et à l’écriture de spectacles comme ce Solo Plexus en 2014 qu’elle s’apprête à reprendre. En parallèle, elle est devenue administratrice de théâtre, a collaboré avec le Galpon, la Parfumerie, le Théâtre Spirale et bien des compagnies.

Partager une passion
Depuis 3 ans, elle s’adonne à la photo avec passion et un «tout petit appareil». Un nouveau mode d’expression qu’elle exploite avec des clichés de paysages abstraits et oniriques savamment retravaillés. Sa prochaine expo sera certainement consacrée à ce travail de collage qu’elle entame à partir de portraits…

Le don en partage
Et puis un jour, elle a découvert «les suspendus» au café Remor à Genève. Cette pratique issue du Naples populaire où des clients payaient pour un café de plus à offrir à d’autres démunis. Séduite et convaincue par la dimension solidaire du geste, elle veut s’y investir. «Mon souhait est de contribuer au développement de cet acte d’économie solidaire dans tous les domaines, une coupe de cheveux, une place de spectacles, un pain, … Il y a suffisament de gens dans le besoin pour que cela fonctionne ».
D’où l’idée de monter un site Internet, www.suspendu.ch, qui recensera tous les «suspendus» à Genève, qui encouragera des initiatives et permettra à ceux qui en ont besoin d’en profiter. Une bonne idée «surtout à Genève qui est une ville chère mais dotée d’une grande et belle générosité qui sera ainsi mise en avant».

Isabelle Fringuet-Paturle

Nathalie Berthod, jongleuse, comédienne et photographe et fan de suspendus 

www.suspendus.ch
Le site de CNPK, la compagnie de Nathalie Berthof: www.cnpk.ch
Le site photos de Nathalie Berthod: www.nathberthodphotos.com

Voir également

Des huîtres sur place ou à l’emporter!

Le Seventy5 soigne ses traditions et à l’arrivée des fêtes, l’enseigne du Crowne Plaza Geneva …