mercredi , 26 juillet 2017
Accueil » Editions » Un grain de beauté suspect? A l’aide!
Pas d'exposition aux heures les plus chaudes, entre 11 h et 15 h.

Un grain de beauté suspect? A l’aide!

Le mélanome: la maladie du siècle en Suisse. Consultez au moindre doute. Prévention et dépistage sont le meilleur remède. Et en partant cet été au soleil, attention, ne vous mettez pas en danger.

On en parle relativement peu, mais le mélanome est le plus pernicieux des cancers de la peau. De plus, le risque qu’il se développe est particulièrement élevé: on enregiste chaque année environ 2’500 cas en Suisse. S’il est considéré comme le plus dangereux, c’est qu’il est le seul à provoquer potentiellement la formation de métastases avec des issues mortelles bien réelles.

Halte à la désinvolture!
Donc mieux vaut le détecter très tôt, car au stade précoce, le traitement est beaucoup plus simple: «La chirurgie curative assure de très fortes chances de guérison» indique le Dr. Carlo Mainetti, président de la Société Suisse de Dermatologie et Vénéréologie (SSDV). Malgré les campagnes nationales de dépistage que la SSDV mène chaque année, aller consulter son dermato, voire son généraliste en cas de doute n’est pas encore un réflexe dans la population. Une petite tache brune sur la peau, «bah, rien de grave» se dit-on et on l’oublie, peut-être trop longtemps, surtout s’il est sur une partie du corps peu visible.
Mais halte à la désinvolture! Sachez que le mélanome n’est pas le seul cancer susceptible de produire des métastases, mais il a la particularité de devenir métastasique très vite, même quand il est relativement petit. «Les recherches progressent pour bloquer les métastases. C’est un espoir, mais la guérison n’est pas encore d’actualité.»
Ce cancer de la peau peut toucher tout un chacun, à n’importe quel âge. Pas seulement les personnes âgées qui ont accumulé beaucoup de rayons solaires UV, mais aussi les jeunes, les adultes et tous ceux qui travaillent sous le cagnard, les ouvriers de la construction, poseurs de lignes électriques, guides de montagne, etc.
Grains de beauté, taches café au lait, kératoses séborrhéiques, il y a beaucoup de sortes de taches brunes, mais heureusement elles ne sont pas toutes cancéreuses. Cependant, il est impératif de consulter dès qu’une tache se modifie, ne se comporte pas comme les autres, évolue en forme et en couleur ou qu’elle se met à saigner légèrement sans raison apparente.

Le soleil, mais encore
Les rayons UV du soleil sont souvent cités comme la cause principale, mais d’autres facteurs peuvent aussi entrer en ligne de compte: le type de peau, le type de grain de beauté, ainsi que certains traitements médicamenteux comme les immunosuppresseur (pour prévenir le rejet d’une greffe) ou un cancer du sang qui empêche les globules blancs de fonctionner correctement. Publiée en 2016, l’étude menée par l’Institut d’oncologie du Tessin en collaboration avec un institut homologue de Barcelone démontre par ailleurs que 10% des mélanomes en Suisse sont d’origine génétique.
Mais on parle du soleil, car c’est là-dessus que l’on peut agir facilement. Les plus prédisposés au mélanome doivent être encore plus prudents, notamment les personnes à peau claire qui résistent mal au soleil et si plusieurs membres de la famile ont eu un cancer de la peau.

Comment se protéger?
La protection solaire est cruciale. On ne va pas jouer les rabat-joies, mais souvenez-vous que le risque de développer un mélanome est particulièrement élevé en Suisse, pays dont le pouvoir d’achat plutôt important nous fait volontiers partir vers des zones très ensoleillées.
D’abord, limitez les cabines UV, c’est un dispositif potentiellement dangereux auquel s’adonnent régulièrement 10% de la population.
Ne vous exposez pas au soleil entre 11 h et 15 h. Cela vaut aussi pour les activités sportives, le jardinage…
La crème solaire à indice de protection élevé, c’est nécessaire, les lunettes de soleil à filtre UV, le chapeau aussi.
Et surtout, privilégiez l’ombre autant que possible. Idem pour vos enfants. En bref, passez de belles vacances avec intelligence!

Viviane Scaramiglia

Voir également

Paléo Festival: J’emporte quoi dans mon sac?

Le festivalier est un aventurier paré à toute éventualité. Les plus prévoyants auront toute la …