mercredi , 22 novembre 2017
Accueil » Editions » L’amour des livres, mais pas que…
Michael Francis Denby, créateur de MCL Librarie Café présente un livre ancien… © Isabelle Fringuet-Paturle

L’amour des livres, mais pas que…

La librairie café MLC –Michael librairie café, est nichée au cœur du quartier des Minoteries, rue de Carouge. Plus qu’une librairie, elle est aussi un café comme l’indiquent deux tables installées devant sa porte. Mais pas seulement…

«Bienvenue», lance le maître des lieux en actionnant la machine à café. Il arbore un grand sourire, qui comme son chapeau, semble ne jamais le quitter.
Michael Francis Denby, originaire du Nigeria est d’abord arrivé à Paris en 1981. Une époque où il ne maîtrisait pas avec autant d’aisance et d’élégance la langue de Molière. «J’ai créé cette librairie en février 2000. Sans emploi, j’ai décidé de créer le mien», explique-t-il.
Pourquoi une librairie? «Parce que j’ai toujours aimé les livres. Les livres et la musique, surtout la musique baroque». On aperçoit un piano, « Il y a des ateliers musicaux pendant la Fête de la musique et un Florilège des poètes disparus a même eu lieu ici. C’était des récitations de poèmes classiques sur des improvisations au piano, magnifique!».
Des habitués s’installent aux tables, la librairie fait partie du quartier. Michael salue chacun d’eux. Là, il présente un livre ancien, très ancien puisqu’imprimé en 1782. «C’est la première édition, celle de l’imprimeur pas encore passée chez le relieur». Sur la table, il feuillète les planches d’Albrecht Dürer tirées en 1938 en gravure sur bois… «J’adore les vieux livres», s’exclame Michael. Et de montrer une collection reliée des œuvres complètes de Molière éditée par la Cie des libraires associés à Paris «avec l’approbation du roi» en 1753. Sa spécialité est de «trouver les introuvables» et il précise «qu’Internet n’est pas mon ennemi mais mon collaborateur» dans cette recherche ardue. «Les clients ont des exigences pointues».

Trésors littéraires
Un mur de la librairie est réservé aux livres anciens … Les plus rares sont abrités dans une vitrine sur laquelle reposent deux coffrets de bois, des tourne-disques «pour écouter les vinyles!». Sur le mur d’en face, ce sont les livres du stock. «Ils deviennent anciens!» et une sélection de plus récents. Tout au fond de la spacieuse librairie, on trouve les livres de voyages et ceux consacrés à la Suisse ainsi qu’un confortable canapé pour se poser et feuilleter des ouvrages…
Les affaires étant souvent fluctuantes, Michael a depuis longtemps diversifié ses activités. Un Café philo a lieu tous les jeudis. «Je mets l’espace à disposition depuis toujours», il y a eu un Café littéraire aujourd’hui remplacé par le Geneva international book club. Le Geneva ciné-club organise aussi des projections-débats et «Raymond son atelier d’écriture une fois par mois». «Ah, un Conscious cafe animé en anglais par Debbie King a démarré en mai».
Michael se lève pour changer la musique, «Tu devrais mettre du jazz» lance un client. Michael rit doucement, doucement et tendrement…
Finalement, MLC n’est pas qu’une librairie, c’est surtout un havre de paix et de bonheur…

Isabelle Fringuet-Paturle

MLC Librairie Café
Rue de Carouge 98, 1205 Genève
Tél. 022 320 32 86
www.librairie-cafe.com

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …