vendredi , 15 décembre 2017
Accueil » Editions » Une soirée entre accordéon et violoncelle
Avec Contrastes, laissez-vous tenter par un duo étonnant! ©JP. Raibaud

Une soirée entre accordéon et violoncelle

Instrument ringard, l’accordéon? Que nenni! À Vernier, on brise les clichés pour faire découvrir au public une autre facette d’un instrument souvent mal connu. Le samedi 10 juin à 20 h, poussez la porte de la Salle du Lignon. En compagnie de l’accordéoniste Richard Galliano et du violoncelliste Henri Demarquette, rencontrez Piazzola, Bach, Fauré ou Satie… comme vous ne les avez jamais entendus!

Avec ses deux claviers et son soufflet si émouvant, l’accordéon est un instrument étonnant. Traditionnellement, on l’associe à l’univers de la musique populaire ou folklorique. S’il est aussi à l’aise dans les bals que dans la musique de rue, dans le jazz que dans la chanson française, on oublie souvent qu’il est aussi capable d’interpréter des œuvres répertoires classiques ou baroques. Véritable orgue portatif, il peut créer des harmonies complexes, accompagner ou tenir une voix soliste, mettre de l’émotion et de la sensibilité chez les grands compositeurs… pour peu qu’on le laisse s’exprimer! Il peut même, d’aventure, s’associer au violoncelle pour un mariage étonnant et bouleversant.

Un duo à ne pas manquer
Cette rencontre, c’est ce que proposent les musiciens français Richard Galliano et Henri Demarquette. Dans le cadre des Rencontres classiques programmées par la Ville de Vernier à la Salle du Lignon, ce duo est à découvrir dans son dernier spectacle: Contrastes. «Le mariage du violoncelle et de l’accordéon est magique. Tout peut être exprimé grâce à ces deux instruments. La voix du violoncelle retrouvant l’écho de l’orgue dans les œuvres de Bach ou Fauré, la «French Touch» de musette nostalgique chez Satie ou Galliano, la tradition des musiques nomades de Bartók à Piazzolla en passant par les chants juifs. C’est un panorama de musiques qui échappe à toute classification et qui traduit le désir des interprètes de dépasser les clivages.» Dépasser les clivages: pourquoi ne pas se laisser séduire par l’idée?

L’accordéon… autrement
Né à Cannes en 1950, Galliano découvre l’accordéon avec son père, avant de se former au Conservatoire de Nice: il s’y frotte à l’accordéon jazz et décroche plusieurs prix. Très tôt, il s’inscrit en décalage et interprète Bach, Tchaïkovski, Ravel ou Debussy. Collaborant avec des chanteurs (Nougaro, Barbara ou Reggiani), il rencontre Astor Piazzolla, Chet Baker ou Ron Carter. Entre improvisations jazz sur du musette ou virtuosité classique, Galliano est sans cesse là où on ne l’attend pas. Nul doute que Contrastes, en compagnie d’Henri Demarquette, saura vous surprendre!

Magali Bossi

Contrastes (Richard Galliano et Henri Demarquette)
Le 10 juin à 20 h
Salle du Lignon, pl. du Lignon 16, 1219 Le Lignon
Tél. 022 306 07 80
www.vernier.ch

Voir également

Des huîtres sur place ou à l’emporter!

Le Seventy5 soigne ses traditions et à l’arrivée des fêtes, l’enseigne du Crowne Plaza Geneva …