vendredi , 22 septembre 2017
Accueil » Editions » Impératif formation!

Impératif formation!

La formation est la clé de l’insertion et de l’emploi. Des dispositifs existent désormais pour aider les jeunes sans emploi ni formation à accéder à une certification.

Jeunes en rupture de formation
Agés de 15 à 25 ans, ils sont souvent issus de l’École de culture générale et des filières professionnelles. «Leur parcours est atypique», précise Joëlle Mathey, directrice de Qualife. Une fondation qui «aide une cinquantaine de -25 ans et volontaires à intégrer une formation pour travailler» grâce à coaching hebdomadaire en quatre étapes: orientation et suivi, stage réveil, formations AFP/CFC et primo emploi.
Rayan est l’un d’eux. Des difficultés familiales conjuguées à des lacunes ont compliqué sa fin de cycle et l’obtention d’un apprentissage. Mais il s’est battu, s’est inscrit à l’OFPC (l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue) et a échoué à un apprentissage en menuiserie. «J’ai des soucis avec les maths!». Aujourd’hui 21 ans, il a été orienté vers Qualife pour un soutien intensif et déborde d’ambition: «Je suis prêt pour un apprentissage». Son rêve? Un CFC de cordonnier pour monter son entreprise de customisation de baskets…

La formation garanti l’emploi
Rayan a toutes ses chances de trouver formation et emploi. «Le Conseil d’État s’est engagé à renforcer la formation et viser une certification pour chaque jeune au cours de sa législature et l’obligation constitutionnelle de formation obligatoire jusqu’à 18 ans sera effective en 2018», explique Harold Martin, directeur de CAP Formations à l’OFPC. La volonté fédérale est d’atteindre les 95% de certification pour les jeunes: «l’absence de diplôme du secondaire II multiplie par quatre le risque de chômage en cas de perte d’emploi».

Acteurs de leur projet
CAP Formations a été créé en 2013 dans ce cadre par l’OFPC et l’Office cantonal de l’emploi puis l’Hospice général «pour offrir un guichet unique à ces jeunes».
Ils sont suivis par un «Case manager» et l’objectif est l’entrée en apprentissage CFC ou AFP. Le coach dispose de divers outils, tests d’orientation avec Tremplin-Jeunes ou Evascol, semestres de motivation (SEMO Lac, SEMO Croix-Rouge, Oséo), remises à niveau scolaire, stages d’observation, préparation aux tests d’aptitude et au recrutement,… «L’enjeu est qu’ils deviennent acteurs de leur projet de retour en formation», sans contrainte de temps ni recettes miracles, «plus la rupture est longue, plus le retour en formation le sera ».

La société doit se mobiliser
Pour les mener vers l’emploi, CAP Formations s’appuie sur des partenaires, Qualife, Réalise, Accroche, Move on! l’Office cantonal de l’emploi (OCE), les TSHM et les communes -Action Trois-Chêne pour l’emploi, La Forge à Versoix. «Les communes de Champagne et d’Onex sont aussi très mobilisées», affirme Christian Lopez Directeur de l’Oséo, co-opérateur de CapEmploi et d’Onex Solidaire.
Sans oublier les entreprises: «Nous avons impérativement besoin d’elles», souligne Joëlle Mathey qui a conçu un partenariat win-win.
«Toute la société doit se mobiliser car ça marche dans la majorité des cas», conclu Harold Martin. Pour preuve, la part des demandeurs d’emplois de moins de 25 ans par rapport au total des demandeurs d’emplois a quasi diminué de moitié entre 2013 et 2016.
Environ 2’000 jeunes par an sont suivis par Cap Formations et 8 sur 10 entrent en formation au bout d’un an en moyenne. Les autres restent accompagnés ou entrent dans la vie active. Ces derniers pourront encore se former dans le cadre de la formation continue et la validation d’acquis par exemple. Ou réintégrer un accompagnement…

Isabelle Fringuet-Paturle

OFPC, Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue
Rue Prévost-Martin 6, 1205 Genève
Tél. 022 388 44 00
www.ge.ch/ofpc

Fondation Qualife
Rue Adrien-Lachenal 18, 1207 Genève
Tél. 022 700 84 61
www.qualife.ch

Oseo Genève
Rue Pécolat 5, 1201 Genève
Tél. 022 595 45 00
www.oseo-ge.ch

Voir également

Ça bouge pour Sports pour tous!

Le sport, c’est bon pour le corps et l’esprit! À Vernier, l’adage n’a jamais été …