jeudi , 21 septembre 2017
Accueil » Editions » Tango local

Tango local

«Loin des clichés de séduction fatale, l’utopie tango, c’est la fusion» disait l’écrivaine Emmanuelle Honorin. Cette danse, apparue à la fin du XIXe siècle, mêle à la fois la passion à la technique et l’improvisation à la sensualité. Débutant ou danseur expert, rejoignez la rencontre mensuelle des amoureux du tango dans l’un des Espaces de quartier de Genève, récemment rénovés.

En collaboration avec l’Antenne sociale de proximité du service social VdG, Tango Nomade fait sa tournée dans différents quartiers de la ville avec des soirées démonstration et initiation à cette danse. «Il s’agit d’habitants qui offrent quelque chose à d’autres habitants, les Antennes sociales de proximité sont des facilitateurs, avec les Espaces de Quartier comme outil» confirme Jean-Marc Bischofberger, responsable de structure sociale.
Les deux couples de passionnés, Sandy – Pierre et Cécile – Daniel vous invitent à un voyage au cœur de Buenos Aires.

Projet festif et projet social
«Il s’agit de faire découvrir les nouveaux espaces de quartiers rénovés, en invitant les habitants à un moment festif» sourit Jean-Marc Bischofberger. Les soirées Tango nomade s’adressent aux habitants de quartier tout en restant ouvertes à tout le monde. Au-delà d’un intérêt marqué pour la danse, cette activité veut promouvoir une certaine qualité de relations entre les gens. «Organisés par des passionnés-bénévoles de cette danse, ces moments de plaisir et de partage créent des liens très forts» explique Davide Pedrazzini, conseiller en action communautaire. Ayant débuté avec une dizaine d’intéressés, ce sont plus de 20 danseurs qui se joignent aux cours mensuellement. «Nous avons beaucoup de fidèles qui reviennent de mois en mois et qui nous demandent même de danser plus souvent» révèle fièrement Sandy, l’une des organisatrices.

Déroulement
Les initiations débutent en fin d’après-midi, à 17 h. «Les participants sont toujours accueillis d’une façon chaleureuse et se mettent vite à l’aise» affirme Davide Pedrazzini suite à son expérience personnelle. Après une partie théorique sur l’origine du tango et son histoire, une démonstration commence. «Nous montrons ensuite les éléments techniques tels que la marche, la posture, les pas, les rôles de chacun des danseurs et la musicalité» explique Sandy.
Les trois formes musicales, tangos, milongas et valses, sont généralement présentées. Un apéritif offert attend les danseurs à 18 h, renforçant d’autant plus la convivialité de la soirée et le partage. «Nous remettons la musique ensuite, pour permettre à ceux qui le désirent de danser encore ou restons juste discuter tous ensemble» conclut l’organisatrice.
Ne ratez pas la prochaine initiation le 18 mai à l’Espace de quartier Grottes! 

Eugénie Rousak 

Tango nomade
Prochaines initiations : 18 mai et 15 juin
Début à 17 h
Espace de quartier Grottes
Rue du Grand-Pré 9,
1202 Genève

Voir également

Ça bouge pour Sports pour tous!

Le sport, c’est bon pour le corps et l’esprit! À Vernier, l’adage n’a jamais été …