vendredi , 21 juillet 2017
Accueil » Editions » Fête des voisins: un grand succès populaire
La fête, en ville comme à la campagne.

Fête des voisins: un grand succès populaire

Faites-vous la fête avec vos voisins? Contribue-t-elle à améliorer les relations de voisinage? Le sondage lancé l’an dernier par la Ville de Genève préfigure le succès de la fête des voisins du 19 mai prochain.

Comme chaque mois de mai depuis 2004, de Confignon à Puplinge, de Thônex au Grand-Saconnex, à l’unisson avec la plupart des quartiers de la ville, tout le canton va faire la fête. Un événement populaire dont les organisateurs et les acteurs principaux sont les habitants eux-mêmes. Au pied de l’immeuble, côté trottoir ou côté cour, dans le hall d’entrée, dans un parc, sur une place ou entre des villas, la manifestation essaime ses petits miracles contre l’anonymat et l’indifférence. Un sourire, un buffet partagé suffisent à rapprocher les gens et les géographies. «C’est un bon moment pour découvrir d’autres cultures» raconte un habitué. «Je n’habitais pas ici depuis longtemps, je ne faisais que croiser les voisins, se souvient une participante. Il ne faut pas grand-chose pour faire connaissance.» Les résultats du sondage lancé en mai 2016, auquel ont participé 700 personnes de tous bords, confirment le rôle positif de ces réjouissances annuelles qui facilitent toute l’année la vie quotidienne entre voisins.
95,5% des personnes soutiennent en effet que la fête a un impact très favorable sur les relations de voisinage. 62,5% estiment que les liens se sont enrichis et renforcés. Pour certains, c’est aussi l’occasion de connaître les nouveaux locataires. Pour d’autres, c’est l’occasion de parler de la vie en communauté, penser à des projets d’aménagements liés au quartier. Les relations de proximité se maintiennent sur le long terme. On est plus enclin à se rendre des petits services, on sort de son quant-à-soi, on s’organise pour que les chats et les poissons rouges ne tombent pas d’inanition durant les vacances… Cette dame qui s’était fait cambrioler peu après ce rendez-vous festif se souviendra longtemps du cadeau de ses voisins qui s’étaient cotisés pour la soutenir.

Convivialité décomplexée
Et puis, la météo n’y change rien: la fête bat son plein par tous les temps! Avis donc à ceux qui ne l’ont pas encore découverte. C’est ouvert à tous et c’est facile. La convivialité est décomplexée. Chacun apporte sa spécialité culinaire ou bien déguste la paella ou le buffet préparé pour tous. Un peu partout, les enfants s’en donnent à cœur joie, il y a de la musique, on trinque, on danse sans barrière de cultures ni de générations. Affiches, tee-shirts, ballons ont été mis à disposition par la Ville de Genève. Tisseurs de liens, transmetteurs de nouvelles, les concierges ont quasi disparu. Aujourd’hui, c’est entre une bière et une tranche de pizza qu’on parle aussi du bon fonctionnement de son immeuble ou que l’on se soucie de la vieille dame esseulée qu’on ne rencontre jamais parce qu’on bosse toute la journée.

Organisateurs, faites-le savoir!
Les organisateurs peuvent se procurer flyers, affiches, cartes d’invitation dans les Points info-services, les Maisons de quartier, les Antennes sociales de proximité, ainsi que dans les Migros Genève (service clients), l’un des sponsors de la fête.
Depuis cette année, en réponse aux souhaits émis lors du sondage, il est possible de remplir les invitations en ligne et de les imprimer selon les besoins. Et puis, bien sûr, il y a toujours le bouche-à-oreille, le copain du copain qui vous entraîne. La relation de proximité, c’est aussi cela.

Viviane Scaramiglia

Fête des voisins
Le vendredi 19 mai
www.fetedesvoisins.ch
lafetedesvoisins@ville-ge.ch
Tél. 022 418 52 67
Support promotionnel en ligne:
www.lafetedesvoisins.ch

Voir également

Paléo Festival: J’emporte quoi dans mon sac?

Le festivalier est un aventurier paré à toute éventualité. Les plus prévoyants auront toute la …