vendredi , 17 novembre 2017
Accueil » Editions » Pour l’amour des lettres
Doina Bunaciu. © La Compagnie des Mots

Pour l’amour des lettres

Chaque premier mardi du mois, la Compagnie des Mots organise une soirée littéraire à Carouge, au cours de laquelle un écrivain romand est invité à présenter l’un de ses ouvrages, lecture d’un extrait à la clé. Prochaine rencontre, le 7 mars à l’Auberge du Cheval-Blanc. En attendant, rencontre avec la fondatrice et la présidente des amoureux des mots!

La Compagnie des Mots a été fondée par Denise Martin, professeur de français, journaliste et animatrice d’ateliers d’écriture. «L’écriture a été un long cheminement de la nouvelle au conte, au récit de vie et à la poésie». Elle a publié des recueils de poèmes et haïkus et songe à retravailler un récit autobiographique… «Mais beaucoup de mes élèves ont publié!», se réjouit-elle.

Plaisir littéraire
C’est en 2005 qu’elle décide d’ouvrir son arcade et de fonder la Compagnie des Mots avec un comité et des statuts ayant pour but principal la promotion des auteurs romands. Les cafés littéraires ont ainsi eu lieu les dimanches après-midi rue Vautier à Carouge au Bonheur des mots. C’était un peu le Salon de Denise Martin. Elle y donnait des ateliers d’écriture. Puis, les soirées littéraires se sont déplacées à l’Auberge du Cheval Blanc de Carouge qui les accueille chaque premier mardi du mois à 18 h dans sa salle conviviale en sous-sol. «L’entrée est libre», précise Denise.
«Nous réunissons entre 40 et 60 personnes», explique Doina Bunaciu, présidente depuis 2014. Nos soirées littéraires ne sont pas académiques, elles se déroulent sur le mode de la conversation et de la rencontre. Nous les organisons par sections de lecture, de questions puis d’une discussion, et sont parfois ponctuées d’interludes musicaux. Nous soutenons la littérature romande au travers de ses auteurs et de ses acteurs, éditeurs, journalistes, professeurs, sociologues, plasticiens et même chanteurs…». Dénominateur commun: tous sont coupables d’un livre!

Multitude d’invités
Plus de 150 d’entre eux ont été invités. Denise et Doina se remémorent la soirée de l’AJAR, l’association des jeunes auteurs romands en décembre dernier. Une poignée d’auteurs du collectif ont offert une performance pour expliciter l’écriture à 18 mains de Vivre près des tilleuls, paru en août dernier chez Flammarion… «Il est important de s’ouvrir aux jeunes générations» souligne Doina.
Doina met la dernière main à son livre entamé voici sept ans. Cette physicienne d’origine roumaine y analyse la notion d’exil au travers du sien propre. Ecrire enfin son livre, présider la Compagnie des Mots, animer les soirées littéraires, Doina n’en revient toujours pas. «Mais notre comité, comme tous les anciens de l’association, sont d’un soutien indéfectible. C’est Serge Bimpage, ancien président, qui m’a donné l’impulsion de ce mandat et Denise l’énergie de persévérer dans l’écriture». La Compagnie des Mots souhaite élargir son comité à de nouvelles recrues. L’affaire est en cours.
Pour l’instant, Doina se réjouit de la présence de ses comparses de comité, Denise si généreuse, Pierre Béguin, un auteur professionnel et exigeant, avec déjà plusieurs ouvrages publiés, et Vincent Aubert, comédien et écrivain, qui renforce notre lien avec le monde du théâtre. Pour sa prochaine soirée littéraire du 7 mars, la Compagnie des Mots reçoit André Wyss, éminent professeur de littérature française du XVIIe à nos jours, mais également essayiste, critique littéraire et musical, chroniqueur langagier et même chanteur… Mais surtout, un amoureux des mots et des lettres!

Isabelle Fringuet-Paturle

Café littéraire à l’Auberge du Cheval-Blanc
Place de l’Octroi 15, 1227  Carouge
Soirées littéraires le 1er mardi du février à juin, de septembre à décembre
www.lacompagniedesmots.ch
info@lacompagniedesmots.ch

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …