jeudi , 25 mai 2017
Accueil » Editions » Discipline libératrice créative
© Théâtre-Cirqule

Discipline libératrice créative

Bienvenue à l’École de cirque de Genève! Rentrez dans le chapiteau. Contournez les épais tapis de sol, les échelles d’équilibre, le mât chinois, traversez l’immense piste pour rejoindre les gradins en quart de lune… Que le spectacle commence!

Des groupes de jeunes s’agitent sur la piste. Certains sont en chaussures de ski, «ils répètent un numéro de cabaret pour samedi», explique Patrick Krall, directeur du Théâtre-Cirqule, l’École de cirque de Genève. Le chapiteau est immense, 38 mètres de long sur 32 de large, six mâts et un toit ouvert au ciel grâce à une immense coupole transparente: «C’est important de travailler à la lumière du jour!».

La passion pour origine
Le Théâtre-Cirqule a été créé en 1989 par un couple de théâtre fou de cirque, Gérard et Yvette Challande. A l’époque, le Théâtre-Cirqule était nomade et proposait des stages l’été. Il implantait ses tentes Place Favre à Chêne-Bourg, vers la mairie à Thônex ou encore à Sous-Moulin. Il y avait à l’époque une tente pour trapèze fixe et petit ballant, une autre pour la danse, un portique pour le trapèze grand ballant, des roulottes et une cantine. La première saison a été un succès avec 240 stagiaires en août et le Théâtre-Cirqule fut baptisé par Louis Knie Junior. A la recherche d’un terrain pour une implantation pérenne et pour répondre à la demande de formation professionnelle et de cours extra-scolaires, le Théâtre-Cirqule, reconnu d’utilité publique par l’État de Genève, s’est enfin installé sur la commune de Thônex en 1993. 13 ans et quelques tracasseries plus tard, il implantait son nouveau chapiteau de l’autre côté de la route de Jussy.

La liberté et la créativité comme singularité
L’École de Cirque de Genève est ouverte tous les jours aux scolaires dès 17 h et le mercredi toute la journée. La formule Baby circus permet aux moins de 5 ans accompagnés de leurs parents de s’initier au trampoline, au jonglage et à l’aérien… Théâtre-Cirqule propose aux plus grands une Formation loisirs, un cours d’une ou deux heures une fois par semaine, une Formation spectacle, au minimum deux fois par semaine dont une heure de danse et une heure de théâtre obligatoires, et une Formation artistique, trois cours par semaine au minimum et un travail de numéro le samedi après-midi. «Notre objectif est le développement personnel. Le cirque apporte une belle énergie et aussi un chouette rapport aux autres, et à soi-même sans compétition. L’enseignement s’exerce dans une démarche de liberté et de créativité. C’est une soupape de liberté dans l’univers cadré des enfants, commente Patrick, de plus, c’est une des rares activités physiques mixtes. L’enfant y apprend l’autre et à le respecter».
L’École de Cirque de Genève offre également une formation professionnelle à des jeunes de la région, de Suisse mais aussi de l’étranger. Les sélections ont lieu en juillet sur dossier de candidature: «La sélection ne s’effectue pas au niveau technique contrairement à ce qui se pratique en général. Nous nous attachons plus à la personnalité et au profil du candidat». Au programme, il y a les arts du cirque ainsi que des cours de danse, de théâtre et une discipline surprise par semaine. La formation dure un ou deux ans, parfois beaucoup plus, «Caroline est là depuis 10 ans». Les anciens élèves intègrent parfois l’équipe des enseignants. L’équipe du Théâtre-Cirqule est restreinte, faute de moyens, mais son énergie est énorme. L’école compte 300 élèves et 400 stagiaires l’été.
Rendez-vous en mai sous le grand chapiteau pour les spectacles des élèves. Que la fête commence!

Isabelle Fringuet-Paturle

Théâtre-Cirqule, École de Cirque de Genève
Rte de Jussy, Thonex 40
www.cirqule.com
Tél. 022 348 28 76

Voir également

Des stars 2.0

Ils sont jeunes et talentueux, ils cumulent des millions de likes et de vues sur …