dimanche , 26 février 2017
Accueil » Editions » Saint Valentin frais comme une rose
En Suisse, plus de 600 tonnes de roses importées pour la Saint-Valentin.

Saint Valentin frais comme une rose

1, 5, 7, 10, 100… on ne sait jamais trop combien de roses offrir pour la Saint-Valentin. Leur message d’amour diffère selon leur nombre, mais au final, c’est le marché de la fleur qui explose.

On a beau se dire qu’elle peut être rose, jaune ou blanche, la rose de la Saint-Valentin voit quasiment tout en rouge et reste invariablement en tête du hit parade des fleurs les plus vendues ce jour-là. Dépassant la fête des mères et les fêtes de fin d’année, les importations atteignent des sommets, indiquent les statistiques fédérales, avec quelque 600 tonnes chaque année et même plus en 2016 avec 605,3 tonnes. En provenance du Kenya (30%) et de l’Equateur (18%), la rose nous arrive pour un tiers de Hollande. «C’est la plus belle, souligne Nicole qui la reçoit directement par camions». Mais les fleurs transitent principalement via les grossistes de la place et se vendent à Genève par dizaines de milliers. «Dix fois plus qu’en temps normal», indique la fleuriste. «Le mardi du 14 février, c’est un bon jour, mais ça dépend aussi de la météo, s’il n’y a pas trop de neige…» ajoute une autre commerçante. Mais bon, partout, les Valentins savent qu’ils peuvent compter sur la nuée de livreurs très organisés qui n’ont pas le temps de mettre les pieds dans le même soulier. En général, 20% des roses sont distribuées par les fleuristes spécialisés, 75% en grandes surfaces, le solde dans des stations-services. Il y a aussi ces petits vendeurs discrets qui traversent les restaurants et boîtes de nuit avec leurs fleurs dans les bras. Tolérés par les patrons des établissements, ils font partie depuis des lunes du folklore genevois.

Le rituel
Question fraîcheur, la rose est parmi les rares espèces que l’on cueille à maturité. Et parce que la fleur, comme chantait Brel, est périssable, tout doit aller très vite chez les exportateurs. La rose s’offre en bouquets, plus rarement en arrangement floral. Et en ce jour festif, elle coûtera un peu plus cher aux Valentins, car son prix d’achat déterminé par le jeu de l’offre et de la demande prend l’ascenseur.
«Les bouquets de une à cinq roses rouges sont les plus demandés, indique ce grand fleuriste de la place, mais cela peut aller jusqu’à la centaine de roses pour les plus « fous ».» Cette année, soyez bien attentive au nombre que vous offre votre amoureux! Une petite info sur la page Internet d’un livreur mondial vous livre les petits secrets de votre bouquet.
Il vous offre 1 rose: c’est le coup de foudre!
2 roses: «Pardon ma chérie!»
9 roses: «Toi et moi, c’est pour la vie!»
12 roses: «Veux-tu m’épouser?»
36 roses: «Je suis dingue de toi!»
101 roses: «Je t’aime à l’infini»

La forme des roses a aussi son langage. Fermée, c’est l’amour timide, épanouie, c’est l’amour torride, avec une tige légèrement courbée, elle annonce un désir de fiançailles… Enfin, souvenez-vous qu’il n’est pas besoin d’attendre la Saint-Valentin pour offrir des roses…

Viviane Scaramiglia

Voir également

A Versoix, le «choc’» remplace le «cheese»!

Cités en cœur par les touristes de passage, difficile de passer à côté du trio …