lundi , 29 mai 2017
Accueil » Rubriques » Pour le 14, on se met sur son 31!

Pour le 14, on se met sur son 31!

Vous voulez être éblouissante? Evidemment! Dans votre programme de mise en beauté, ne succombez pas aux erreurs qui tuent.

Voilà, c’est la dernière ligne droite avant votre rendez-vous amoureux. Qu’il s’agisse de Brad Pitt, Antoine Griezmann, le petit blond buteur, ou Nekfeu, c’est le moment de penser sérieusement à votre interlude beauté. Combien de temps pour être au top? L’idéal est de ne pas tout faire le même jour, surtout si l’on n’est pas totalement à jour, niveau soins. On en connaît qui étalent le programme sur une semaine, pourquoi pas si l’on est totalement en friche. Disons qu’en trois jours, le succès final ne vous laissera pas tomber. Alors quoi et quand?

En amont
Votre chevelure de rêve: la teinture, deux à trois jours avant si vous faites votre coloration maison. Cela permet d’éliminer le surplus de pigments pour un résultat plus naturel. La coupe, ne changez pas radicalement de tête sur un coup de tête au dernier moment. On se réserve un temps d’adaptation au nouveau look pour qu’il vous semble parfaitement naturel le jour J. Ce soir-là, chassez les fixateurs ultra forts qui donnent un effet cartonné. Plus question alors de passer la main dans les cheveux.

La parenthèse: décompressez en institut en vous offrant un bon soin du visage et du corps. Mais évitez le massage relaxant le jour-même de votre sortie, sinon vous aurez juste envie de rentrer dormir. Idem avec le bon bain moussant pour se détendre sur un fond de musique douce. Se ressourcer, oui, mais avant la «tempête».

L’épilation: peu importe la méthode utilisée, le risque est le même. Petits boutons, rougeurs, picotements, votre peau est irritée et vous donneriez n’importe quoi pour l’apaiser. Vous l’avez compris, ce genre d’exercice est prohibé le 14 février. Donc, on s’y prend un peu à l’avance pour se donner le temps d’hydrater, apaiser, en évitant les gommages. Même s’ils sont conseillés quelques jours avant l’épilation, il est déconseillé d’en faire un juste après.

Votre teint lumineux: en amont de la soirée, la solution miracle pour retendre les traits est d’intégrer le gommage à sa routine beauté. Quant au masque, c’est mieux la veille, car certaines textures trop riches peuvent graisser le visage et faire virer le maquillage. Et pour préparer la fête, soyez généreuse, étendez-le jusqu’au décolleté, voire jusqu’aux bras et surtout aux mains qui bénéficient rarement de ce privilège.

L’affreux petit bouton: votre bouée de secours en cas de poussée impromptue d’un petit bouton disgracieux, c’est un stick «anti-spot» ou un petit patch desséchant qui devrait agir en une nuit.

Les faux-cils: pour un regard de braise, exit le simple mascara. Mais coller des faux-cils est un exercice périlleux qui demande un peu d’entraînement au préalable pour être sûre du bon geste le moment venu.

Les sourcils: pas d’épilation à la cire le jour même. Une irritation est toujours possible. Et allez-y en douceur, on est souvent tentée d’en ôter de trop. Préservez la ligne naturelle de vos sourcils.

Le soir «J»
Pour une bonne mine, on lâche la crème de jour trop riche qui fait briller. On mise sur une base protectrice légère et sur les sérums. Avec une texture toujours fraîche et revigorante, ils ont le don d’estomper les petits défaux en un seul passage. Pas de faux cils? Dans ce cas, le mascara sera waterproof (et vive les larmes d’émotion), longue durée et non gras. Si on met du crayon, on passe du fard poudré de la même couleur pour fixer. L’anti-cernes, c’est la superstar du camouflage qui sert aussi de cache-boutons, mais attention à la double couche qui peut se voir vraiment. Et puis, toutes ces ridules autour des yeux, ce n’est pas glamour. Alors optez pour une texture crémeuse qui glisse sur la peau sans effet de matière. Et avant l’application, ne boudez pas le crayon correcteur qui neutralise le bleu des cernes. Sur les lèvres: une base protectrice qui empêche le rouge de filer dans les plis. On glisse dans le sac: la petite trousse à maquillage pour les retouches, les papiers matifiants, une petite poudre si besoin (à utiliser après le passage du papier, car la poudre sur le gras, ça épaissit et finit par virer en plaques). Ça y est, vous êtes prête à le faire craquer.

Viviane Scaramiglia

Voir également

Les bons cadeaux et les mauvais…

Mais alors, le 14 mai, qu’offrir sans faire de gaffe? Des fleurs, une plante, un …