jeudi , 21 septembre 2017
Accueil » Editions » La fluidité du mouvement
Le spectacle Pink for Girls and Blue for Boys © Helen Ree

La fluidité du mouvement

Du 1er au 4 février, les Journées de Danse Contemporaine Suisse feront vibrer Genève et dévoileront les talents helvétiques.

Au programme de ces quatre jours, 18 spectacles répartis au sein de divers lieux à travers le canton rendront hommage à la diversité créatrice helvétique. Les représentations choisies ont été sélectionnées parmi plus de 140 spectacles que le jury a visionnés durant une année. Cet événement biennal, ouvert à un public néophyte, mais aussi aux professionnels, programmateurs et journalistes, offre un aperçu des développements récents de la scène chorégraphique suisse et permet de constater sa diversité esthétique. Il s’agit d’une excellente plateforme où les artistes nouent des contacts pour diffuser et faire développer leurs projets à travers le monde. 

Immersion cantonale
Le programme est réparti entre le Bâtiment des Forces Motrices, le Palladium, la Salle des Eaux-Vives, la Salle des Fêtes du Lignon, le Forum Meyrin, le Casino Théâtre, Point Favre, les Théâtre du Grütli, du Galpon, Pitoëff, Am Stram Gram, du Loup, de l’Usine ainsi que celui du Centre des arts de l’Ecole Internationale de Genève. Un spectacle en plein air est également prévu. Les lieux choisis sont très diversifiés et, par leur ambiance, ils transmettront différentes émotions. Musique, images, corps, lumière, théâtre, questionnement sur l’identité ou les genres, nouvelles technologies, rapport à l’histoire de la danse, explorations, performances, créativité et expressivité définiront les spectacles programmés. Si certaines représentations combinent la danse avec d’autres arts scéniques comme le théâtre, d’autres offrent la possibilité au public d’instaurer un dialogue avec la représentation à laquelle il assiste. Certains spectacles sont particulièrement conceptuels, tandis que d’autres s’évertuent à déconstruire les codes de cet art. Quelques spectacles inédits à l’instar de 60 minutes où lors de chaque nouvelle représentation dans un nouveau théâtre, cinq minutes sont rajoutées dans la langue de la ville qui l’accueille. La programmation n’a pas oublié les jeunes spectateurs puisque des représentations leur sont destinées, comme celle proposée à la Salle Point Favre.

Autour de la danse
En plus des spectacles, le public pourra assister à la projection de Womb de Gilles Jobin, film «chorégraphique stéréoscopique» ainsi qu’à une présentation du livre La danse contemporaine en Suisse, 1960-2010, Les débuts d’une histoire, une présentation de la Manufacture. Un projet de pièce chorégraphique immersive en réalité virtuelle ainsi que quelques salons d’artistes où des chorégraphes, dont les œuvres ne sont pas programmées à la biennale de cette année, présenteront leurs futurs projets.

Anastassia Issakova

Journées de danse contemporaine suisse
Du 1er au 4 février 2017
Lieux divers
www.swissdancedays.ch

Voir également

Ça bouge pour Sports pour tous!

Le sport, c’est bon pour le corps et l’esprit! À Vernier, l’adage n’a jamais été …