dimanche , 19 novembre 2017
Accueil » Editions » Les ânes du Père Noël
Avant les fêtes, les ânes aident le Père Noël! ©Refuge de Darwyn

Les ânes du Père Noël

La tradition veut que le Père Noël traverse le monde sur son traîneau, tiré par des rennes. Mais cette année sera bien différente! Les rennes resteront à l’étable: avec l’aide du Refuge de Darwyn de Sézenove, le Père Noël va parcourir les crèches de Genève, accompagné de deux ânes fidèles. Il nous explique ce projet.

Père Noël, pourquoi avez-vous choisi de laisser vos rennes à l’étable?
Hé bien… cela fait longtemps que je travaille avec eux: neuf bêtes magnifiques, neuf compagnons de route qui m’aident à livrer les cadeaux chaque année. Mon préféré est Rudolphe: avec son nez rouge, il aide le traîneau à ne pas se perdre… ce qui est très utile en cas de tempête de neige! Mais aujourd’hui, les rennes, c’est dépassé. Ils sont têtus, gourmands et ont mauvais caractère. Sans une carotte ou un quignon de pain, impossible de les faire avancer! Les ânes sont plus tranquilles.

Ce sont les ânes du Refuge de Darwyn, à Sézenove…
Exactement! Deux bêtes gentilles comme tout. J’aime beaucoup leurs grandes oreilles et leur regard intelligent. Et il n’y a rien de plus fidèle qu’un âne: ils aiment les enfants et comprennent parfaitement l’esprit de Noël. Je suis heureux que le Refuge de Darwyn me les prête.

Comment va se dérouler votre venue à Genève?
Cette année, nous allons passer dans diverses crèches du canton, un peu avant Noël. Ce n’est pas la première fois que je collabore avec le Refuge de Darwyn: tout a commencé il y a quatre ans. À cette époque, les ânes et moi avions rencontré les enfants des employés d’une entreprise de Rolle. Petit à petit, des crèches nous ont contactés… et depuis, je travaille chaque année avec le Refuge. Ça me fait une pose dans la préparation des cadeaux. Les enfants adorent voir les ânes, ils me transmettent leur lettre, me racontent leurs secrets, s’ils ont été sages ou pas… c’est un très bon moment!

Cette collaboration est donc un succès.
Tout à fait. J’apprécie beaucoup le travail du Refuge: ils ont fêté leurs 15 ans d’existence l’année passée, et sont toujours aussi passionnés! C’est Anouk Thibaud qui a lancé ce beau projet, le 17 février 2000. Son but? Recueillir des chevaux maltraités, victimes de problèmes financiers, des maladies ou du décès de leurs propriétaires. On leur donne un nouveau foyer… et beaucoup d’amour. En 15 ans, plus de 350 chevaux ont été recueillis. L’association compte plus de 1’800 membres, une cinquantaine de bénévoles. Avec un projet de weekend «Roc’ountry» du 7 au 9 juillet, consacré à la musique rock et country, le Refuge de Darwyn a de beaux jours devant lui! Mais je parle, je parle et je dois vous laisser. Joyeux Noël à tous! Hohoho!

Propos recueillis par Magali Bossi

Le Refuge de Darwyn
Ch. du Clos, 1233 Sézenove
Tél. 078 666 86 49
www.refuge-de-darwyn.ch

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …