dimanche , 28 mai 2017
Accueil » Rubriques » Famille/enfants » Hiver, chauds les cœurs!
Plaisirs partagés. ©ldd

Hiver, chauds les cœurs!

A la sinistrose hivernale, nul n’est tenu. N’en déplaise aux adorateurs du soleil, la saison est une parenthèse chaleureuse où se mêle temps pour soi et bonheurs de la convivialité.

Le blues hivernal est une couleur qui n’a rien à voir avec l’azur estival, synonyme de farniente décomplexé. Mais ce bleu-là n’astreint personne, pas même les mordus d’horizons tropicaux. Il suffit de mettre un peu d’énergie positive dans nos théières. «J’aime bien cette période propice à la réflexion, à la maturation lente de projets. Je fais comme la nature, je ralentis pour mieux rebondir au printemps» raconte Matthieu. Pour Florence, plus amoureuse des plages que du froid, c’est la saison du cinéma, de la cure de lecture, du chocolat chaud en rentrant de balades. Pour Nicolas, l’hiver constitue une indispensable pause douillette en famille et entre copains. «C’est la saison des oranges, de l’odeur de cannelle, des plats chaleureux, une saison où j’espère la neige pour faire de longues promenades en forêt et écouter les crissements sous mes pieds. C’est aussi la perspective de grandes tablées au dîner».

Un temps pour se retrouver
Du temps pour soi, du temps pour se réchauffer au contact de nos proches au-delà de la frénésie des fêtes politiquement correctes, c’est le cadeau de l’hiver. «Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le froid favorise davantage la convivialité que la chaleur» avance le sociologue, Jean-Didier Urbain. Alors qu’en été, les échanges se font la plupart du temps à l’extérieur, l’hiver froid dehors, chaud dedans, invite à ouvrir sa porte pour partager la lumière du foyer. Les vacances en donnent l’illustration. On ne se contente pas de reposer ses neurones, se donner un espace-temps, mais on en profite pour nouer ou renouer des liens et valoriser des attaches conjugales, familiales ou amicales. Au-delà des frissons de la descente, les activités (rando, luge, raquette, patins, ski de fond…) qui favorisent le vivre ensemble sont très prisées.
Le froid appelle donc aux plaisirs du retour à soi. Que l’on soit seul ou pas. Recharger ses batteries, se détendre en pleine nature, c’est aussi une activité perso. «Ne pas forcément tout faire ensemble est un  risque dangereusement élevé de bonne humeur quand on revient chez soi», note la coach relationnelle, Sylvaine Pascual. Mon délice absolu, note Pierre, c’est marcher dans l’air glacial, emmitouflé jusqu’au nez, avant de retrouver complètement dispo le cocon familial. »

Pistes pour réchauffer le moral
Si malgré toutes ces douceurs, l’hiver n’est décidément pas votre tasse de thé, voici quelques «smarties» pour en faire votre allié: traînez un peu sous la couette, étirez-vous comme un chat, profitez à fond de la lumière du jour, souriez à un inconnu dans la rue, faites plaisir, partagez votre parapluie, tenez-la porte à la personne derrière vous, jouez au chef de cuisine pour le bonheur d’un repas partagé…

Viviane Scaramiglia

Voir également

Les bons cadeaux et les mauvais…

Mais alors, le 14 mai, qu’offrir sans faire de gaffe? Des fleurs, une plante, un …