vendredi , 28 juillet 2017
Accueil » Editions » À la découverte des petits éditeurs!
Convivial et coloré, le Salon des Petits Éditeurs encourage à la proximité. Ici, une lecture sous une ombrelle… © Encre Fraîche

À la découverte des petits éditeurs!

Le moment est venu de se blottir bien au chaud… pour lire un bon bouquin! Le samedi 12 novembre, le 3e Salon des Petits Éditeurs vous accueille à la Ferme Sarasin: l’occasion de faire le plein de nouveautés et de rencontrer des amoureux du livre passionnés.

Un petit qui a tout d’un grand…
Un pari fou, voici c’est le Salon des Petits Éditeurs: lancé à Genève en 2014, il est organisé par les éditions Encre Fraîche afin de redonner une dimension plus humaine au livre. Un succès pour Alexandre Regad, président d’Encre Fraîche: «Nous avons rêvé ce projet depuis de longues années. L’idée était de montrer que la littérature romande est extrêmement vivante et qu’elle recèle des œuvres aussi variées qu’intenses.» L’an passé, l’événement a attiré 24 éditeurs… et plus de 500 lecteurs enthousiastes! «Tous les retours décrivent une atmosphère chaleureuse et humaine, qui favorise les rencontres», explique Alexandre.

De la proximité!
Du côté des participants, l’expérience est une véritable aventure. Pour Pascal Rebetez, des éditions D’Autre Part, le Salon mise sur la proximité: «On aime se retrouver dans un lieu qui évoque la place du village et, en ce sens, le Salon rappelle que si small is beautiful, alors nous sommes magnifiques!» Olivier May, d’Encre Fraîche, renchérit: «Le point fort est le côté convivial. Les auteurs sont attachés à leur maison d’édition, connaissent bien la scène littéraire locale, ont un lectorat le plus souvent de proximité, régional ou romand. Les éditeurs sont sur pied d’égalité et ne sont pas relégués à la figuration face aux grands groupes éditoriaux… Quant aux lecteurs, ils viennent pour la découverte, la saveur locale.» Laurent Cennamo, poète de la maison Samizdat, décrit: «Chaque table a sa couleur. Il y a de grands livres pour les enfants, des livres blancs avec des titres verts, des petits livres violets, d’autres longs et étroits, des livres comme des briques, d’autres qui pèsent à peine (éléphants et papillons).» Pour Olivia Gerig, romancière chez Encre Fraîche, le cadre est idéal: «Il y règne une ambiance conviviale et bon enfant, qui fait du bien. Ce Salon permet une réelle proximité entre tous les acteurs du domaine du livre et de l’édition romande.» Un rapide avant-goût de cette édition 2016: 29 éditeurs, 5 débats (autour de l’inspiration poétique, du lien entre écriture et histoire, des livres à succès ou de la fiction courte), une remise de prix, des lectures en pagaille… sans oublier des contes pour enfants, une promenade littéraire autour du ginkgo biloba ou un café en compagnie d’un auteur.

Magali Bossi

3e Salon des Petits Éditeurs
Le 12 novembre, de 9 h à 18 h
Ferme Sarasin, ch. Edouard-Sarasin 47, 1218 Le Grand-Saconnex
www.petitsediteurs.ch

Voir également

Paléo Festival: J’emporte quoi dans mon sac?

Le festivalier est un aventurier paré à toute éventualité. Les plus prévoyants auront toute la …