jeudi , 21 septembre 2017
Accueil » Editions » Pour ne rien oublier…
Confignon.

Pour ne rien oublier…

C’est l’amour de leur commune qui unit les membres de la Mémoire de Confignon. Entre récolte de témoignages, suivi de l’histoire de ses enseignes ou recherche des objets qui ont fait partie des coutumes locales, ces passionnés ne chôment pas. Retrouvez les pans de cette histoire dans les petites publications vendues par la société lors de manifestations communales et venez du 13 au 15 octobre à la salle communale pour découvrir l’exposition commémorative de ses 10 ans. Retour dans le passé avec Fredy Guerne, président et Françoise Joliat, vice-présidente.

Pourquoi la mémoire de Confignon a-t-elle été mise sur pied?
Fredy Guerne: J’allais souvent aux puces et je tombais régulièrement sur divers objets qui venaient de Confignon. Je trouvais si dommage que ce patrimoine se dissipe pour finalement se perdre que j’ai pris contact avec la mairie de Confignon. J’ai eu madame Joliat qui, à l’époque, travaillait là-bas; elle avait déjà contact avec la mémoire de Plan-les-Ouates et du Grand-Saconnex et c’était quelque chose qui lui tenait beaucoup à cœur.
Françoise Joliat: J’étais ravie qu’un habitant de la commune souhaite s’occuper de ce projet. Le rôle de la Mémoire de Confignon est de sauvegarder un patrimoine qui risque de disparaître. Nous ne sommes pas historiens, nous nous centrons sur ce qui fait la vie de quartier et celle des gens, mais aussi sur les rites et les anecdotes locaux.

Comment réunir tous ces pans qui font la vie de la commune?
Fredy Guerne: Au départ, nous avons pris rendez-vous avec tous les anciens qui ont pratiquement habité la commune depuis toujours. La récolte de témoignages, c’était le travail essentiel de départ. Ensuite, nous nous sommes centrés sur les personnages de la commune comme Monsieur Chenevière, ancien directeur de la Radio Suisse Romande et qui est un historien érudit. Concernant les objets, c’est très aléatoire. Nous sommes en contact permanent avec les écoles pour obtenir des photos de classe de fin d’année et avons récupéré beaucoup d’anciennes photos.
Françoise Joliat: Certains habitants nous offrent certains objets qu’ils gardent à la maison. Et puis, il y a l’infatigable président qui arpente les marchés aux puces afin de dénicher un tas de choses.

Des objets qui seront exposés pour les 10 ans de cette société…
Fredy Guerne: Nous allons sortir tous nos trésors. Nous avons déjà divisé l’espace d’exposition en trois grandes thématiques: l’aménagement du territoire avec l’évolution du territoire communal qui pourra être consulté, les gens qui ont fait ou qui font encore Confignon et les rites et coutumes. Les conteuses de Confignon se sont inspirées des témoignages que nous avons récoltés pour en faire une animation spéciale.

Une anecdote à partager?
Fredy Guerne: Il y avait beaucoup de complicité entre certains habitants des Hutins, près de l’église, et avec l’aubergiste de l’époque, ils n’arrêtaient pas de se faire des farces. Une fois, ce dernier avait installé un cadre de porte au fond du restaurant et avait fait croire au voisin qu’il allait devoir déménager car la mairie avait donné son feu vert pour agrandir l’auberge dans son appartement.

Propos recueillis par Vanesa Dacuña Rodriguez

Exposition 10 ans de la Mémoire de Confignon
Du 13 au 15 octobre
Vernissage le 13 octobre à 18 h 30
Salle communale de Confignon
www.memoiredeconfignon.wordpress.com

Voir également

Ça bouge pour Sports pour tous!

Le sport, c’est bon pour le corps et l’esprit! À Vernier, l’adage n’a jamais été …