lundi , 29 mai 2017
Accueil » Editions » La danse du soi
©Jahan Shah

La danse du soi

L’estime de soi est le jugement que l’individu porte sur lui-même, une valorisation de ses propres actes. Cette opinion est une notion volatile qui évolue au fil des années et des expériences. Pour son travail de maturité, Jahan Shah s’est intéressé à ce sujet sensible à travers la danse. La salle Etincelle de la Maison du quartier de la Jonction vous invite les 21 et 22 octobre à découvrir ce spectacle qui danse sur les émotions.

L’Etincelle est un lieu d’échange qui permet d’accéder plus facilement à la culture et favorise la découverte du monde artistique. «Cette salle a comme but premier la promotion de toutes les formes artistiques et permet de donner un espace pour l’expression scénique aux écoles et aux étudiants» explique Patrizia Ceresa, animatrice. Ainsi, les jeunes artistes, comme Jahan Shah, peuvent se produire et dévoiler au public leurs différentes créations. D’ailleurs, au mois de novembre Amnah-Al-Anbaki va également présenter son travail de maturité, la pièce Saddam, à mes souvenirs de guerres. 

Le renforcement de l’estime de soi à travers la danse
Jahan Shah prend conscience des problèmes de reconnaissance de soi et se rend compte qu’il est impératif d’avoir confiance en soi pour pouvoir se mettre en valeur. «J’admire quand une personne a un caractère, une opinion qui lui est propre et préserve son indépendance de l’avis général», explique le jeune homme. Il a d’ailleurs décidé d’illustrer les étapes qu’une personne traverse pour gagner en confiance en soi à travers les différentes danses. «J’ai décidé de commencer par une chorégraphie contemporaine, propice à la phase de grande timidité, à travers des mouvements lents qui se cherchent et qui n’ont pas de structure» explique Jahan Shah.
D’autres types de danse, tels que le Hip-hop, la House et l’Afro-House s’enchaînent et font référence à l’évolution de l’individu. «Je vais personnellement rentrer dans la chorégraphie de plusieurs danseurs. Au début, bloqué par ma timidité, j’aurai beaucoup de mal à m’intégrer, mais au fil des mouvements je vais m’affirmer de plus en plus» dévoile le danseur.

Eugénie Rousak 

Les 21 et 22 octobre à 20 h
Etincelle
Maison du quartier de la Jonction
Avenue de Ste-Clotilde 18bis, 1205 Genève
Réservations Tél. 022 545 20 20 (16 h à 18 h 30)
mqj@mqj.ch
www.mqj.ch

Voir également

Des stars 2.0

Ils sont jeunes et talentueux, ils cumulent des millions de likes et de vues sur …