lundi , 29 mai 2017
Accueil » Editions » Anton, amoureux fou de Genève!
Anton Stutz devant une de ses œuvres, «rue du 31 Décembre», exposée au restaurant Mon Idée, à Puplinge. ©Isabelle Fringuet-Paturle

Anton, amoureux fou de Genève!

Anton est un chauffeur de taxi pas tout à fait comme les autres. Une fois assis dans  son véhicule, vous ne pouvez manquer de lire l’affichette accolée au dos de son fauteuil qui vante un beau livre: Merveilles de Genève, Projet dédié à Genève et à tous ceux qui l’aiment. Rencontre!

Anton Stutz, Stutz car son arrière-grand-père était originaire du Canton de Lucerne, est Russe d’origine, né en 1968 à Ekaterinburg. Son aïeul Fridolin, ingénieur métallurgiste, est parti travailler en Oural pour le gouvernement tsariste. Certains de ses descendants sont revenus en Suisse, mais la grand-mère d’Anton en a été empêchée. Ce n’est que dans les années 1990 qu’il a découvert son pays d’origine, invité par un oncle zurichois. A l’époque, il était peintre professionnel et vivait pour sa peinture et grâce à elle. Encouragé au dessin dès son plus jeune âge par ses parents et initié par sa sœur Ekatarina et son mari, tous deux peintres professionnels formés à l’Académie des Beaux-arts de Moscou, Anton a décidé de se consacrer à la peinture plutôt qu’à l’ingénierie dont il était diplômé. A Moscou, il gagnait sa vie en vendant ses œuvres dans «les vernissages de rue» qu’il compare au marché des artistes de la Place du Tertre de Montmartre.
De séjours en séjours en Suisse, Anton a commencé à exposer en Suisse, d’abord en galerie à Zurich puis dans de grands hôtels genevois. Une fois sa nationalité suisse reconnue, il s’est définitivement installé à Genève en 1999. Il sera portier puis responsable technique à l’hôtel de la Paix et à l’hôtel d’Angleterre. Mais las, «j’avais envie de liberté, d’avoir du temps pour peindre», Anton a décidé de devenir taxi indépendant, «j’ai encore plus découvert et apprécié Genève au volant de mon taxi!»

Un livre d’amour et de peinture
Il décide alors de «faire quelque chose pour Genève» et se lance dans le projet de Merveilles de Genève, quatre ans de travail de la maquette à l’impression. Résultat? Un ouvrage hommage à la ville et à la Suisse, «sa terre d’origine historique». Il y raconte l’histoire de sa famille, ses rencontres et surtout sa passion pour la ville: «J’adore Genève». Cet hommage est illustré par ses peintures, dessins, aquarelles… Mais ce n’est pas tout, Merveilles de Genève est aussi un livre interactif. Au fil des pages et au gré de ses œuvres, Anton invite à (re)découvrir la ville et ses trésors au travers d’énigmes et de découvertes. Anton expose au restaurant Mon Idée à Puplinge. Une auberge de charme tenue par Mariana, son indéfectible amie et hôtesse hors pair. Une présentation de son livre y sera également organisée le 4 décembre. A noter impérativement pour rencontrer l’amoureux fou de Genève! 

Isabelle Fringuet-Paturle 

Merveilles de Genève, Anton Stutz, Editions Art Stutz, déc. 2015
En librairie ou sur www.merveillesdegeneve.ch, CHF 57.-
Exposition au restaurant Mon Idée
Route de Mon-Idée 24, 1241 Puplinge

Voir également

Des stars 2.0

Ils sont jeunes et talentueux, ils cumulent des millions de likes et de vues sur …