lundi , 24 juillet 2017
Accueil » Editions » Le poivron et la tomate

Le poivron et la tomate

Le poivron

Le terme poivron vient du mot «poivre». C’est en effet Christophe Colomb qui, en découvrant les petites baies rouges de cette variété de piment, a cru qu’il s’agissait de poivre rouge. Le mot poivre est resté. Il existe plusieurs variétés de poivrons, mais tous sont verts à la base, puis jaunes, oranges et rouges à la fin de leur mûrissement. Les poivrons que nous utilisons sont donc une seule et même variété, cueillie à différentes étapes de maturité. Globalement les poivrons rouges contiennent plus d’antioxydants, dont le lycopène, que les poivrons verts. Mais la particularité de ce légume aqueux est sa teneur élevée en vitamine C, supérieure aux agrumes, une portion de 80 g permet de couvrir les besoins journaliers. Le poivron est devenu l’ingrédient indispensable de nombreux plats, tant sous forme crue: dans un taboulé, en accompagnement d’un gaspacho, que cuite, par exemple avec des tomates et des aubergines. Les poivrons verts peuvent être conservés à température ambiante jusqu’à 10 jours après la cueillette, alors que les rouges, déjà matures, nécessitent une conservation au réfrigérateur.

Poivrons farcis
Ingrédients (4 pers)

4                poivrons de couleurs différentes
600 g        viande de bœuf haché
2                gousses d’ail
1                 oignon
2 c. à s.     huile de colza HOLL
100 ml      Eau de Genève
persil, ciboulette
sel, poivre

Préparation
Préchauffer le four à 200°C. Dans une poêle, faire revenir la viande hachée dans l’huile de colza. Emincer l’oignon et presser l’ail, ciseler la ciboulette et le persil.
Mélanger avec la viande hachée, poursuivre la cuisson 5 minutes. Laver les poivrons et couper le chapeau. Evider l’intérieur et farcir avec la préparation de bœuf haché. Déposer les poivrons dans un plat à gratin avec un peu d’eau. Cuire 30 minutes au milieu du four.

 

La tomate

D’abord perçue comme un ornement, la tomate a été utilisée dans la cuisine italienne dès 1550. Il faudra cependant attendre le XIXe siècle pour qu’elle devienne un produit de consommation courante avec la célèbre sauce tomate. Botaniquement parlant, la tomate est un fruit, mais elle est considérée en cuisine comme un légume. Il existe une trentaine de variétés sur Genève, produites entre avril et novembre. La tomate contient du lycopène, un puissant antioxydant lui donnant sa couleur rouge, bénéfique pour l’organisme et retrouvé aussi dans ses dérivés: sauce, concentré, coulis. Compagne indispensable de nombreux plats, la tomate se régale en salade, farcie, en gaspacho ou comme sauce. Très appréciée, la tomate est le légume le plus consommé au monde. Une fête lui est d’ailleurs consacrée chaque année à Carouge.

Tartare de tomates
Ingrédients (4 pers)

4                 tomates rondes, type marmande
1                  boule de mozzarella
8                 feuilles basilic
2 c. à s.      huile de colza aux herbes GRTA
1 c. à s.       vinaigre
sel, poivre

Préparation
Laver les tomates et les couper en dés. Détailler la mozzarella en petits cubes. Ciseler 4 feuilles de basilic. Dans un saladier, mélanger les dés de tomate, la mozzarella, l’huile de colza, le vinaigre, le basilic ciselé et assaisonner. Mouler la préparation dans quatre ramequins et les démouler sur assiettes. Décorer les tartares avec une feuille de basilic.

Voir également

Paléo Festival: J’emporte quoi dans mon sac?

Le festivalier est un aventurier paré à toute éventualité. Les plus prévoyants auront toute la …