mardi , 21 novembre 2017
Accueil » Editions » Plexus
Plexus © Boris Dunand

Plexus

Boris Dunand, jeune carougeois passionné notamment d’écriture, de photographie et de musique est un de ces artistes touche-à-tout. Après quelques années dans le monde de la psychologie, cet étudiant se consacre maintenant à sa trinité artistique. Petit zoom sur sa facette musicale et le personnage de Plexus.

Pourquoi Plexus ?
J’ai choisi ce nom à un moment où j’étais fasciné par l’œuvre littéraire de Henry Miller, son livre Plexus, le lieu organique des émotions et le fait que le mot soit le même en Français et en Anglais a fédéré mon choix. J’aimais aussi la sonorité du mot.

Quelle est la place de l’écriture dans ta création musicale?
Les mots se posent souvent spontanément sur la musique, en chantant, la plupart du temps sur le mode de l’improvisation, à partir d’un ressenti, d’une histoire présente dans ma vie à ce moment-là. Parfois tout se pose d’un seul coup, parfois je reprends, parfois c’est très long…

Un avis sur la scène musicale genevoise?
Plutôt riche de nombreux artistes. Étrangement, j’ai l’impression que ce sont toujours les mêmes personnes qui viennent voir toute la bande des musiciens collègues. Un public fidèle, qui permet d’ailleurs de rencontrer vraiment les gens. Mais il semble difficile de faire venir de nouvelles personnes. La formule des concerts en appartement qui se développe me semble vraiment intéressante pour ça, j’ai essayé et j’aime beaucoup.

D’où te vient l’inspiration?
J’écoute de tout, mais ces dernières années plutôt des choses enveloppantes et calmes. J’ai eu pendant de longues années des musiciens qui me fascinaient et dont je reprenais les morceaux. C’est moins fort. J’ai moins le temps aussi, je me concentre sur mes morceaux.

Comment se déroule ton aventure sur YouTube et internet de manière générale?
J’ai une chaîne YouTube depuis un moment, mais ça ne fait que quelques semaines que je l’utilise vraiment, et je découvre un lieu où tout peut se rassembler: l’image, le son et le texte. J’y mets beaucoup d’énergie ces temps, j’essaye de poster une vidéo par jour, en tout cas plusieurs par semaines. Quand je n’ai pas le temps de faire quelque chose d’élaboré, je poste une improvisation réalisée dans la journée. Pour les autres plateformes, c’est assez fabuleux de pouvoir partager ses productions aussi facilement. Et potentiellement un piège: j’ai besoin de me tourner vers l’extérieur maintenant, d’aller à la rencontre en direct.

Quels sont tes projets futurs ?
Mon projet musical est prioritaire depuis janvier. Quelques expositions de photographies si une opportunité se présente (je suis aussi au catalogue d’Artraction), récemment la lecture d’un opuscule a été une jolie expérience. Mais surtout trouver des concerts, rencontrer des professionnels du milieu musical, enregistrer de nouveaux morceaux et présenter enfin ce qui est là depuis si longtemps et qui se montre à peine…

Propos recueillis par Igor Rodrigues Ramos

 

www.borisdunand.ch
Youtube: borisVplexus
FB: plexus.music

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …