vendredi , 19 janvier 2018
Accueil » Editions » Voyage initiatique pour racines retrouvées
Emiliano Gonzalez Toro et son père chantent ensemble. ©M. E.

Voyage initiatique pour racines retrouvées

L’exil est un sujet difficile qui défraye la chronique ces dernières années. Les raisons pouvant être diverses, les conséquences sont similaires pour les enfants nés sur un sol nouveau. La compagnie Zdenko présente Te recuerdo, une histoire de déracinement mais surtout une histoire d’accueil, les 22 et 23 avril au Théâtre Forum Meyrin.

Te recuerdo (Je me souviens de toi) est l’histoire d’une jeune femme, Amanda, qui ressent le besoin de découvrir son pays d’origine, qu’elle n’a jamais réellement connu. Fille de parents chiliens, qui ont fuit les violences du régime de Pinochet, elle part pour la première fois sur cette terre inconnue, pour se trouver.

Récit autobiographique
L’histoire d’Amanda est une histoire universelle, et également celle d’Emiliano Gonzalez Toro, chanteur et fondateur de la compagnie. Né en Suisse de parents chiliens, il tenait à raconter l’histoire des enfants déracinés. «Un exil veut dire que l’enfant va devoir se construire un avenir sans le rattachement que ses parents ont eu, sans son origine. Construire une vie sur le drame des parents» explique le ténor. «On part de la Suisse pour aller au Chili, chercher son passé, son histoire, se nourrir d’une culture qui était la nôtre et construire une part d’identité qui nous manque, mais on finit par revenir habiter à Genève car c’est la base de notre vie», complète Emiliano Gonzalez Toro.

Création de l’univers
Le spectateur voyage entre les années 1970 et la fin du XXe siècle, accompagné d’extraits d’archives, d’anecdotes et de chansons. Le fil directeur de cette découverte est l’univers musical de Victor Jara, l’un des martyrs du coup d’Etat au Chili. Les musiciens font d’ailleurs partie de la pièce, «par exemple, un percussionniste se grime en femme pour jouer une vieille tante, avec tout l’aspect comique que ce symbole représente» dévoile le chanteur. L’ambiance est soutenue par l’utilisation des couleurs des peintures murales à la Brigada Ramona Parra ou des broderies, nommées arpilleras.

Eugénie Rousak

Te recuerdo
Les 22 et 23 avril
Théâtre Forum Meyrin
Place des Cinq-Continents 1, 1217 Meyrin
www.forum-meyrin.ch
Tél. 022 989 34 34

Voir également

Des huîtres sur place ou à l’emporter!

Le Seventy5 soigne ses traditions et à l’arrivée des fêtes, l’enseigne du Crowne Plaza Geneva …