samedi , 19 août 2017
Accueil » Rubriques » Mobilité » Genève de parc en parc
Rive droite, sa suite de célèbres parcs face au lac. ©Genève Tourisme

Genève de parc en parc

Envie d’un bol d’air constellé d’arbres rares, de floraisons remarquables, de gazons de paresse? Du plus emblématique au plus intimiste, la cinquantaine de parcs genevois se prête idéalement aux balades, à la découverte et au farniente.

Ca y est, c’est le printemps. Il n’y en a pas que pour les soupirants de Dame Nature, prêts à enfiler leurs baskets pour gambader sous les bourgeons. Place aussi aux lecteurs, joueurs d’échecs et autres amateurs de pique-nique. A chacun son bol d’air frais. Halte romantique sur le belvédère de la Perle du Lac cher à Lamartine? Trajectoire privilégiée vers la Vieille-Ville par le parc des Bastions serti de vastes pelouses et d’arbres séculaires? Pause truffée de charme dans l’ancien domaine de Voltaire devenu le parc des Délices, tout à la fois jardin à la française et potager participatif? Découverte des deux plus vieux cèdres du Liban de Suisse (1735) au parc de Beaulieu, près des Grottes? Récréation sur la formidable pelouse du parc Trembley, au Petit-Saconnex, avec ses terrains de foot et de basketball, ses engins de fitness, son bac à sable et sa pataugeoire? Des plus célèbres aux plus populaires, les 52 parcs de la ville parmi les plus vertes d’Europe offrent à foison leurs îlots de paix dans le vacarme urbain.

Chiffres en liberté
Pour se décrasser le système respiratoire et titiller nos envies de liberté, quelques chiffres. Tandis que le canton totalise quelque 230’000 arbres, la ville, de parcs en squares et promenades, offre 310 hectares d’espaces verts (20% du territoire communal), 11 pataugeoires, 99 places de jeux, 428’000 plants dont 40’000 rosiers et autant d’arbres de 1’700 variétés différentes: autant dire qu’il n’existe pas un seul quartier sans son coin de verdure. En matière de panoramas, on trouve difficilement mieux que ces célèbres parcs autour de la rade: rive gauche, le parc La Grange et sa somptueuse roseraie, celui des Eaux-Vives éclatants d’azalées et de rhododendrons, le Jardin Anglais, «vitrine» genevoise. Et en face, toute une traînée verte qui nous balade de la forêt de séquoias du parc Barton jusqu’au parc Mon Repos, fréquenté, dit-on, par Casanova au 18e siècle.

Petit guide pour respirer
Pour pousser au-delà et flâner autrement:
Vive nos arbres. Vous voulez découvrir l’arbre aux mouchoirs, un cyprès chauve? Le site internet communal doté de cartes de situation vous dit tout sur les variétés les plus fréquentes et les plus particulières, comme l’immense noyer du village de Meinier ou les plus vieux platanes du canton au Jardin botanique.
– Le site suggère aussi des activités ludiques et didactiques autour de l’arbre à pratiquer seul(e), en famille ou entre amis.
6 balades. Du parc Geisendorf à celui des Franchises, de la place du Cirque au Jardin Anglais, les itinéraires présentés par le Service des espaces verts mettent en valeur 150 arbres mémorables. Application mobile et guide gratuit à l’Espace Ville de Genève, Pont de la Machine.
Itinéraires pédestres thématiques. Virée du Bois-de-la-Bâtie au Jardin botanique en passant par les sauvages berges du Rhône ou balades De corps en cœur entre plaisir et santé, découvrez les divers parcours proposés par la Ville de Genève.

Viviane Scaramiglia

Genève au naturel:
Parcs, espaces verts, pataugeoires, places de jeux:
www.ville-geneve.ch/themes/environnement-urbain-espaces-verts, rubrique Espaces verts
Vive nos arbres, www.ville-geneve.ch/themes/environnement-urbain-espaces-verts, rubrique Arbres
Itinéraires pédestres, www.ville-geneve.ch, rubrique Connaître Genève

Voir également

Un grain de beauté suspect? A l’aide!

Le mélanome: la maladie du siècle en Suisse. Consultez au moindre doute. Prévention et dépistage …