mercredi , 20 septembre 2017
Accueil » Editions » 11e Open de Sambo

11e Open de Sambo

Le Pavillon des Sports du Bout-du-Monde est le théâtre du 11e Open Suisse de Sambo, les 19 et 20 mars. Des combattants venus du monde entier se défieront dans différentes catégories que propose ce sport encore méconnu en Suisse. L’occasion de se familiariser avec cette discipline originaire de l’ex-bloc soviétique.

Créé dans les années 1930 en URSS, le sambo se définit comme un art martial et un sport de combat. Il est une synthèse de tout ce qui est efficace dans les combats réels et mélange le judo, l’aïkido, le karaté, la boxe et la lutte. Son nom provient de l’abréviation d’une phrase russe signifiant auto-défense à mains nues. Il existe trois différents types de sambo: le combat sambo, le sambo sportif et le sambo défense. Organisé pour la première fois en 2001, l’Open Suisse est une manifestation genevoise amateur accueillant des centaines de combattants venus des quatre coins du globe et représentant près de 19 pays.

Un week-end riche en émotions
Le 11e Open Suisse de Sambo débute samedi matin avec les catégories de sambo sportif, avant d’enchaîner avec les combats sambo l’après-midi, discipline qui a notamment révélé le grand Fedor Emilienenko. La différence entre les deux est simple: contrairement à la seconde catégorie, la première ne contient pas de frappes. On commence avec le sambo libre le dimanche matin avant de laisser place au combat total au couteau l’après-midi. Hervé Gheldman, président de la Fédération Suisse de Sambo, revient sur ce dernier: «Il a été créé pour faire prendre conscience aux gens du danger des attaques au couteau. Sous forme de jeu, chacun peut apprendre à se défendre face à cette arme blanche».
Cette manifestation, reconnue pour la qualité de son organisation et pour son ambiance conviviale, représente une excellente opportunité de découvrir cet art martial.

Un sport d’avenir
En comparaison au reste du pays, le sambo s’est développé en Suisse romande et plus particulièrement à Genève. Avec les deux plus grands clubs, la ville du bout du lac comprend plus de 300 membres. Il est cependant difficile pour ce sport de se développer, mais un événement devrait lui permettre de grandir dans les années à venir, comme l’explique Hervé Gheldman. «Le sambo pourrait devenir discipline olympique en 2020. En effet, il a été reconnu par le comité olympique et ceci devrait permettre d’attirer davantage de membres et de sponsors grâce à la visibilité que cela devrait engendrer. De plus, il s’agit d’un art martial s’appuyant avant tout sur la technique et il peut ainsi convenir à tout type de personne.».

Thomas Arbesú

 

11e Open de Sambo
Samedi 19 et Dimanche 20 mars
Pavillon des sports du Bout-du-Monde
Route de Vessy 12
1206 Genève
www.sambo.ch

Voir également

Ça bouge pour Sports pour tous!

Le sport, c’est bon pour le corps et l’esprit! À Vernier, l’adage n’a jamais été …