vendredi , 20 avril 2018
Accueil » Editions » Récrés-spectacles: Malabar ou les trois petits cochons
Les trois petits cochons ont plus d’un tour dans leur sac! © Les Croqu’guignols

Récrés-spectacles: Malabar ou les trois petits cochons

La compagnie Croqu’Guignols tire les fils d’une pièce comique et sympathique les 24 et 27 janvier au Manège à Onex. Malabar ou les trois petits cochons amuse les enfants et les parents.

Membre de l’Association Suisse pour le Théâtre de Marionnettes et de l’Union Internationale de la Marionnette, la compagnie Croqu’Guignols a vu le jour en 1985. Si le jeu est assuré par les deux marionnettistes, Vérène Correa, écrit et adapte les textes tandis que Catherine de Torrenté donne vie aux personnages, décors et accessoires. Chaque spectacle est une expérience unique puisque les dialogues, la musique et les bruitages sont toujours produits en direct.
Venant à Genève depuis la Chaux-de-Fonds, les Croqu’Guignols sont une compagnie voyageuse. En 2014, le spectacle Malabar a réjoui les enfants du Paraguay. La compagnie a pu s’y produire dans les endroits les plus divers: un centre de quartier, des centres de culture, des écoles, une place publique, une communauté indienne, une tente de l’Unicef – qui accueillait les réfugiés des quartiers inondés au bord du Rio Paraguay -, un foyer pour enfants défavorisés, une institution pour enfants handicapés ainsi qu’une autre pour les orphelins du Sida. Les Croqu’Guignols s’investissent pour la bonne cause et participent également à des rencontres internationales de marionnettistes à l’instar du Red:) Mood Festival de Moscou où la compagnie s’est rendue en novembre.

Les trois petits cochons revisités
Conte sur l’indépendance et ses conséquences, Malabar ou les trois petits cochons promet un moment divertissant aux petits dès quatre ans. Tandis que le loup Malabar est grand, méchant et tente d’effrayer les petits cochons, il n’est pas assez malin pour y parvenir. Si les trois héros sont désavantagés par leur taille face au canidé, ils sont bien plus astucieux et gagneront leur indépendance grâce à d’astucieuses ruses.
Histoire divertissante, la morale véhiculée par ce conte n’est pas moins importante. L’émancipation de l’enfant dépend de ses parents et de leur ouverture d’esprit. Leur reconnaissance est indispensable aux enfants.
Si le conte a trouvé une résonnance particulière dans les oreilles des enfants du Paraguay, dont certains venaient de perdre leur maison, chez nous, l’histoire inculque des valeurs et des leçons primordiales aux enfants.

Anastassia Issakova

 

Récrés-spectacles: Malabar ou les trois petits cochons
Le dimanche 24 et le mercredi 27 janvier à 15h
Le Manège
Rte de Chancy 127, 1213 Onex
Tél. 022 879 59 99 (réservation de billets l’après-midi)
www.spectaclesonesiens.ch/fr/

Voir également

La Cour conte ses histoires

Souvent universelles, parfois intemporelles, les histoires émerveillent toujours et captivent à tous les coups. Pour …