vendredi , 21 juillet 2017
Accueil » Rubriques » Gourmande » Genève et ses lentilles gourmandes
La famille Courtois a réintroduit la culture des lentilles à Genève en 1995.

Genève et ses lentilles gourmandes

«Le Bifteck Végétal», voilà une appellation qui en dit long sur la valeur nutritive des lentilles. Aliment de base des sportifs, elles sont riches en vitamines, protéines, fibres et minéraux. Quoi d’autre? Facile à apprêter, on les déguste à toutes les sauces sur les plus grandes tables de la région.

La lentille est un produit parfois boudé par les consommateurs. On s’imagine que c’est difficile à préparer, qu’il faut les tremper pendant des heures… Pourtant, un rapide rinçage suffit et la variété rouge/rose est cuite en 10 minutes. De plus, on peut les apprêter très facilement de mille et une manières. Froides en salade, chaudes avec un bon saucisson ou à l’indienne, on se régale toute l’année! Astuce de cuisinier, ne salez les lentilles qu’après la cuisson pour éviter que la graine ne se sépare de la cosse.

Riches lentilles
Les lentilles sont presque un produit miracle. Non seulement elles sont très nourrissantes, mais sont aussi une source importante de protéines végétales (plus de 20%). Riches en fibres, elles contiennent également les vitamines B1, B2, B3, B6 et B9. On y trouve du phosphore, du fer, du potassium, du magnésium et du zinc. Et selon certains nutritionnistes, elles contribueraient à faire baisser le taux de cholestérol.

Un produit du terroir genevois
«On plante les lentilles le 1er avril et on les récolte le 1er août, c’est facile à retenir», explique Christophe Courtois, agriculteur passionné. Les lentilles sont une véritable spécialité du terroir genevois. Alors qu’elles y étaient cultivées jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, leur production est interrompue jusqu’au milieu des années 90. C’est grâce à la famille Courtois, sur le lieu-dit Sauverny (Versoix), qu’elle refait son apparition sur les étals.

Genève Terre Avenir
La Ferme Courtois en produit, selon le modèle d’agriculture durable, 15 tonnes par an dans trois variétés. La verte, issue du Puy-en-Velay en Auvergne (Anicia) est peu farineuse et se consomme chaude ou froide. La noire (beluga) est plus ferme et convient pour les salades. La rouge/rose (corail) s’accommode à merveille aux plats épicés ou indiens (voir recette).
Le 5 novembre, grâce à son approche durable de la culture des lentilles, la Ferme Courtois est la première exploitation genevoise en finale du grand concours suisse AgroPrix qui récompense l’innovation dans l’agriculture.

Guy Schneider

RECETTES

Lentilles à l’ancienne
Rincer les lentilles beluga à l’eau froide (60 g/pers.). Cuire dans l’eau environ 20 minutes. Egoutter. Faire revenir 2 échalotes hachées dans une noix de beurre. Ajoute les lentilles. Délayer 2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne (gros grains) dans 2 dl de crème. Mélanger aux lentilles et laisser réduire à feu doux. Saler et poivrer à votre goût.

Lentilles corail à l’indienne
Dans un wok ou une poêle, faire revenir un oignon haché dans un peu d’huile. Ajouter deux cuillères à café de curry pour imprégner l’oignon. Ajouter les lentilles corail (rouge ou rose 60 g/pers.) et 200 ml de lait de coco. Ajouter de l’eau si nécessaire pour recouvrir la préparation. Laisser mijoter 15-20 minutes selon le choix de texture. Après 10 minutes, ajouter un demi-poivron découpé en petits dés. Sel et poivre selon le goût. Un régal!

Marché de la Ferme Courtois: lu, ma 9h-12h, 13h30-18h. Ve 9h-18h, sa 9h-17h
Rue de Branvaude 13 (sur la route de Sauverny), 1290 Versoix
www.fermecourtois.ch/

Voir également

Paléo: je viens comment?

Nous y sommes, c’est le jour J, Paléo débute aujourd’hui. 10’000 personnes sur la billetterie …