dimanche , 19 novembre 2017
Accueil » Editions » Rest’OZ’animaux

Rest’OZ’animaux

Avec Rest’OZ’animaux, c’est Noël tous les jours. Cette association lancée par trois amoureux des bêtes et ennemis du gaspillage alimentaire s’est donné pour mission de récupérer les invendus des magasins pour les offrir aux animaux des parcs romands. Des livraisons «à domicile» assurées par ces mousquetaires du tri.

Si vous apercevez sur la route une petite camionnette bleue chargée de nourriture en direction d’un parc ou zoo animalier, il pourrait bien s’agir de Bleuette, la fourgonnette de l’association Rest’OZ’animaux. Luttant contre le gaspillage des denrées alimentaires et apportant un soutien indéniable aux animaux, elle a été lancée il y a 11 mois par des bénévoles au grand cœur qui n’ont pas peur des longues journées de travail.

Un, deux, trois, distribuez!
Intendant dans une école du canton, Jean-Michel partage les mêmes préoccupations que sa femme Aline et sa fille Estelle quant aux proportions démesurées qu’occupe le gaspillage alimentaire dans notre société. Désirant agir et aider ceux qui ne s’expriment pas forcément: les animaux; tous les trois se sont lancé dans cette aventure bénévole et ont fondé Rest’OZ’animaux. Cette association à but non lucratif récupère les invendus des grandes surfaces pour les amener aux parcs et zoos romands. Après avoir contacté plusieurs magasins, un donateur désirant rester anonyme a répondu positivement à leur demande et leur offre quotidiennement, des produits qui ne peuvent plus être vendus mais qui restent consommables. Des pommes «un peu amochées», des yoghourts arrivés à échéance ou du pain sec, ces invendus permettent d’alléger les coûts de différentes institutions animalières. L’association sert 10 bénéficiaires dont le Tropicarium de Servion, le parc Challandes, le zoo de la Garenne, le Bois de la Bâtie, le Club romand des amis des Cochons d’Inde (CRACI) ou SOS chats à Genève. Tous les mois, environ 2’500 kilos de nourriture sont distribués à travers la Suisse romande par ces passionnés qui jonglent entre leur travail respectif et l’association.
Du lundi au vendredi, récupération, tri, charge et décharge de la camionnette rythment des journées bien remplies frôlant les 16h. Pourtant, pas démoralisés, ces trois bénévoles se disent récompensés par les sourires récoltés et par la sensation de se sentir utiles.

Participez à l’aventure
Comptant actuellement une trentaine de membres, Rest’OZ’animaux a besoin de bénévoles pour assurer la pérennité de l’action. Elle remercie les aides ponctuelles de Jo, Maria, Fred, Aline, Gérald, Etienne, Romain, Bibi et Nina, ainsi que la marraine de l’association Irène Monnet.
Chaque mois, un bilan est envoyé aux membres afin qu’ils connaissent les différentes actions entreprises et puissent proposer des idées pour améliorer l’association. Désireux d’être déclarés d’utilité publique, les fondateurs rêvent d’un local pour que les privés et les magasins puissent y déposer la nourriture ainsi que de bâtir une ferme écologique dans laquelle les jeunes en rupture de formation ou des personnes âgées pourraient travailler sur place. Un rêve qui ne leur semble pas utopique et qui finira bien par arriver… ils ne sont pas pressés et ne craignent surtout pas les obstacles.

Vanesa Dacuña Rodriguez

 

Rest’OZ’animaux
www.restozanimaux.ch
FB: Rest’OZ’animaux

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …