vendredi , 28 juillet 2017
Accueil » Editions » Fondation Cap Loisirs
Cap Loisirs propose des activités pour personnes en situation de handicap depuis 35 ans.

Fondation Cap Loisirs

Cap Loisirs fête ses 35 ans d’existence cette année. L’occasion de célébrer comme il se doit les nombreux engagements de la fondation en faveur des personnes en situation de handicap.

Pour les 35 ans de Cap Loisirs, un programme étonnant a été concocté. Du 1er au 4 octobre, les Genevois ont pu découvrir le travail fascinant des participants dans l’Imaginarium, à l’intérieur d’une géode au parc des Cropettes. A l’Espace 34 (34 bd Saint-Georges), le public peut découvrir jusqu’au 19 novembre, l’exposition de Camille Scherrer, designer suisse de renommée internationale. Avec La Chambre des Merveilles» elle met en lumière des travaux d’art singulier de personnes autodidactes en situation de handicap. Une expérience fascinante à l’intérieur de la pensée libre de ces artistes innovants.
Aux Bains des Pâquis sera présenté Le Ministère des Affaires de la Terre des Bains des Pâquis, une œuvre participative de Viviane Rabaud. Dans une petite serre seront rassemblés des témoignages de participants de Cap Loisirs en lien avec la Charte de la Terre, une déclaration internationale de valeurs et principes fondamentaux pour construire un monde juste, durable et pacifique.

Activités de 5 à 75 ans
«Nos activités concernent les personnes de 5 à 75 ans, détaille Leile Carbale, directrice. L’idée est d’offrir davantage d’autonomie aux personnes en situation de handicap en leur proposant des loisirs pendant leur temps libre.» Les familles peuvent également se ressourcer en sachant que leur proche passe des moments enrichissants en très bonne compagnie. Et pour cause, les quelques 130 moniteurs qui encadrent les activités ont tous une passion qu’ils souhaitent partager, des connaissances à transmettre et un objectif personnel.

Des loisirs pour de vrai
Avec 457 personnes inscrites en 2014, la Fondation Cap Loisirs fait bien des heureux. Et cela depuis 35 ans. Souvent pionnière dans l’intégration des personnes handicapées, elle poursuit dans la voie d’offrir un cadre social convivial pendant les week-ends et les vacances. Du tir à l’arc aux arts plastiques, en passant par les sports d’hiver, la danse hip-hop ou les sorties culturelles, l’offre est vaste et variée. «On ne bricole pas les activités, souligne Leila Carbale. Nous prenons en compte le degré de compétences de chacun, mais ensuite on y va pour de vrai!»

Intégration
Ce qui fait la richesse de la fondation et la diversité des disciplines, c’est véritablement l’engagement personnel de chaque moniteur. Les activités ne sont pas des simulacres, au contraire. «Il n’y a pas de sens pour nous de parler d’intégration si les participants font des activités inadaptées, explique la directrice. On leur donne accès à une vie sociale, des loisirs et du contact, comme tout le monde.» Un exemple remarquable, Cap Loisir participe au Bol d’or depuis des années!

Guy Schneider

 

Fondation Cap Loisirs
Bd St-Georges 34, 1205 Genève
www.caploisirs.ch

Voir également

Paléo Festival: J’emporte quoi dans mon sac?

Le festivalier est un aventurier paré à toute éventualité. Les plus prévoyants auront toute la …