samedi , 22 juillet 2017
Accueil » Rubriques » Gourmande » Gourmande

Gourmande

Le concombre

Le concombre a longtemps été cultivé sur les bords du Nil par les Egyptiens, qui en consommaient beaucoup. A Genève, ce n’est pas moins de 2 millions de pièces, qui sont récoltées de mai à septembre, généralement sous serre. Son succès est sans doute dû à son goût rafraichissant.
Riche en eau, il est peu énergétique et sa teneur en minéraux et vitamines est modeste. Pelé ou non, le concombre se consomme généralement cru – avec du yogourt, du sel, des épices, en salade ou en gaspacho – bien qu’il puisse aussi se cuire.
Il est conseillé de le choisir ferme et de ne pas le conserver en dessous de 12°C, au risque qu’il se ramollisse et qu’il pourrisse. De plus, il est préférable de l’éloigner des fruits, qui contribueraient à augmenter son amertume.

Potage glacé au concombre
Ingrédients (4 pers)

2                 concombres
200 ml      Eau de Genève
200 g         yogourt nature
1                 gousse d’ail pressée
½               bouquet de menthe fraiche hachée
sel

Préparation
Peler les concombres, les couper et, au besoin, les épépiner.
Mélanger tous les ingrédients en gardant quelques feuilles de menthe pour la décoration.
Réduire en purée à l’aide d’un mixer.
Assaisonner et réserver une heure au frais.
Décorer de feuilles de menthe.

La rhubarbe

Originaire du nord de l’Asie, la rhubarbe a d’abord été classée parmi les plantes médicinales et ornementales. Elle n’est consommée qu’à partir du XVIIIe siècle. Présente sur nos étalages d’avril à juin, 20 à 30 tonnes sont produites par année en sol genevois.
Bien qu’elle soit traditionnellement cuisinée comme un fruit, sa composition nutritionnelle est celle d’un légume, sans richesse particulière en fibres, malgré sa consistance.
Son goût acidulé est convoité, tant pour les préparations salées que sucrées: fond de viande, ajoutée à une sauce à base d’oignons pour la volaille, compote, mousse, tarte, crumble, clafoutis ou encore confiture. Pour les intrépides, les tiges peuvent aussi se manger crues, une fois pelées, pour les piocher dans une sauce froide (dip).

 

 

Clafoutis à la rhubarbe
Ingrédients (4-6 pers)

500 g           rhubarbe
80 g             farine
120 g           sucre
3                  œufs
1                  sachet de sucre vanillé
300 ml       lait
5 g               beurre
2 c. à s.       sucre mélangé à ½ c. à c. de gingembre en poudre
sel

 

Préparation

Préchauffer le four à 200°C.
Laver et couper les tiges de rhubarbe en tronçons, égoutter.
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre et le sucre vanillé. Former un puits.
Battre les œufs et le lait, verser dans le puits et remuer jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
Verser dans un moule préalablement beurré et garnir de rhubarbe.
Cuire au four environ 40 minutes, le clafoutis doit être pris.
Parsemer de sucre au gingembre dès la sortie du four et servir tiède.

Voir également

Un grain de beauté suspect? A l’aide!

Le mélanome: la maladie du siècle en Suisse. Consultez au moindre doute. Prévention et dépistage …