jeudi , 23 novembre 2017
Accueil » Editions » Nouvelles de Versoix » Une transformation nécessaire
La nouvelle place située au Centre-Ville de Versoix. ©Thomas Arbesú

Une transformation nécessaire

Versoix Centre-Ville

Les 5 et 6 septembre derniers, la commune de Versoix a inauguré son nouveau centre-ville. Comptant un hôtel, des zones piétonnes, un bâtiment communal, un espace commercial et administratif ou encore un parking flambant neuf, le centre versoisien rayonne de mille feux. Quelques mois après l’inauguration, il est temps de tirer un bilan et sonder les habitants sur ce mégaprojet d’urbanisation.

Cela fait cinq ans, le 2 février 2009, que les travaux du projet Versoix Centre-Ville ont officiellement démarré. Il s’agissait de donner un second souffle à Versoix et la commune désirait surtout rendre la zone vivante. Avec plusieurs espaces piétons où chacun peut se promener et admirer la vue imprenable sur le lac Léman, les riverains jouissent désormais d’un maximum de liberté qu’ils n’avaient pas auparavant. La zone bénéficie également de l’arrivée de nombreux commerces, à l’image d’une nouvelle Coop mais aussi d’un fitness, d’un EMS ou encore d’un immeuble d’habitations.

Des riverains enchantés
Les versoisiens sont dans la grande majorité enchantés par la transformation de leur centre-ville. Roland, 70 ans, habitant Versoix depuis une trentaine d’années, affirme qu’il était temps que tout cela évolue: «Il manquait un hôtel, ainsi que des grands magasins correspondant aux besoins de la population qui grandit chaque année. Je suis très content que ce projet ait enfin vu le jour». Même son de cloche chez Ruth, 52 ans, qui espère que ces changements en apporteront d’autres: «Je souhaite que ces nouveautés permettent à Versoix de se développer encore davantage. L’EMS, l’hôtel, ainsi que le nouveau bâtiment culturel sont une excellente initiative pour la ville et tous ses habitants».

Les plus jeunes tout aussi concernés
La nouvelle génération versoisienne apprécie fortement les efforts mis en œuvre pour redonner un peu de couleur à leur ville. C’est le cas de Matteo, 25 ans et versoisien de naissance: «Jusqu’à maintenant, notre ville était inanimée, il n’y avait pas grand chose à faire mais toutes ces nouveautés lui redonnent un peu de vie.» Cet avis est partagé par la plupart des jeunes, dont Sarah, 20 ans et Stéphanie, 26 ans: «Nous avons désormais la possibilité de faire bon nombre d’activités, nous n’aurons plus forcément besoin de nous rendre en ville de Genève pour passer du bon temps ou pour acheter ce dont nous avons besoin».
Même si les travaux prirent du temps et furent parfois perturbants, les versoisiens semblent dans l’ensemble convaincus et satisfaits de leur centre-ville, une nouveauté qui pourrait en appeler d’autres.

Thomas Arbesú

 

Voir également

200 ans de passion et de bonheur dans un jardin

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève célèbrent cette année leur bicentenaire. Une fête populaire, …